D’un centre d’art à la Plaza St-Hubert