La Fabrique Culturelle

Les Guitares du Monde maintiennent le cap!

Voici la 16e édition du Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue

Cette année, le Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) n’aura pas lieu physiquement, mais il passera à une version virtuelle. Pour ce faire, le Festival est très heureux de vous offrir une série intime de huit rendez-vous en direct à «consommer» virtuellement sur la page Facebook de l’événement du 23 au 30 mai, dès 20 h.

Il y a maintenant 16 ans que le Festival est né, et il revit à la fin de chaque mois de mai. Des centaines d’artistes internationaux ont foulé le sol de la région, pour le plus grand plaisir de milliers de spectateurs!

La programmation comporte bien sûr les grands concerts, mais aussi des concerts de la relève, des classes de maître et une foule d’autres activités musicales. Tous les styles sont admis, de la musique classique au jazz en passant par les styles sud-américain et hawaïen.

Afin de souligner l’apport du FGMAT dans la vie culturelle abitibienne, nous soulignons ici la visite d’invités qui ont laissé leur marque dans la mémoire du public.

Rétrospective photo

 2014: l’année de The Alan Parsons Live Project

Dans des conditions intimistes idéales, les mélomanes ont pu assister à ce spectacle impressionnant durant lequel le groupe a interprété ses plus grands succès.

The Alan Parsons Live Project – Crédit photo: Hugo Lacroix

2015: Richard Marx

Richard Marx a vendu plus de 30 millions d’albums, en plus d’être le premier artiste américain à avoir vu les sept premiers extraits de ses albums se frayer une place dans les cinq premières positions du palmarès Billboard. En 2015, il a ouvert le Festival en force.

Richard Marx – Crédit photo: Hugo Lacroix

2016: Steve Vai

Steve Vai est un guitariste et chanteur de rock considéré comme un guitar hero. L’artiste a commencé sa carrière à 19 ans avec Frank Zappa. Zappa le surnommait d’ailleurs «l’acrobate de la guitare».

«Performing at the Rouyn-Noranda guitar festival in 2016 was a blast. A good time was had by all.» — Steve Vai

Steve Vai – Crédit photo: Hugo Lacroix

2017: Ana Popovic

La vedette du blues américain d’origine serbe Ana Popovic s’est avancée sur la scène du Centre des congrès, a pris en main sa Fender Stratocaster et a attaqué. Rapidement, la foule a compris pourquoi le Festival avait invité cette surprenante artiste, qui se promène entre les registres blues typiques de Memphis, de Nashville et de La Nouvelle-Orléans.

Ana Popovic – Crédit photo: Hugo Lacroix

2018: Joe Satriani

Joe Satriani, ce guitariste virtuose, sillonne le monde entier depuis plus de 20 ans. L’artiste a vendu plus de 10 millions d’albums (versions studio et en direct) et collectionne 15 nominations aux prix Grammy. Devant le succès de la vente de billets de l’unique spectacle prévu, le FGMAT a convaincu Satriani d’offrir un second spectacle au public de Rouyn-Noranda — à guichets fermés lui aussi.

Joe Satriani – Crédit photo: Hugo Lacroix

2019: Richard Desjardins symphonique

Richard Desjardins, qui en était à sa troisième visite au FGMAT, a présenté le spectacle Richard Desjardins symphonique deux soirs à guichets fermés.

«Ce que j’adore dans ce festival, c’est qu’il ne cherche pas à devenir à tout prix toujours plus gros, encore plus gros. Mais mieux, toujours mieux. C’est pour ça qu’on y retrouve, année après année, la plus belle musique de guitare du monde. Les meilleurs guitaristes du monde le savent aussi.»  Richard Desjardins

Richard Desjardins symphonique – Crédit photo: Christian Leduc

Rétrospective vidéo

Il y a eu les «grands coups» du Festival, mais nous tenons à vous présenter ici nos coups de cœur parmi les capsules réalisées au Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) par La Fabrique culturelle: entrevues, sessions musicales, rencontres…

Vous êtes dès maintenant aux premières loges du Festival!

L’année 2014 a été celle des Abitibiens. Pour marquer ses 10 ans d’existence, le FGMAT avait organisé un spectacle d’envergure. Dix artistes émergents et chevronnés originaires de l’Abitibi ou du Témiscamingue s’étaient partagé la scène.

Dylan Perron, Louis-Philippe Gingras, Bourbon Gautier, Yves Savard, Philippe B, Chantal Archambault, Justin St-Pierre, Diane Tell et Rémi Boucher ont alors accepté de participer aux productions de La Fabrique culturelle.

Par un petit matin au Terminus de Rouyn-Noranda, Bourbon Gauthier et Dylan Perron déjeunent à une heure où, habituellement, ils se reposent d’avoir fait la fête en musique! Le «vétéran» et le «jeune» prennent plaisir à faire part de leurs sources d’inspiration: le country, le jazz et le plaisir de vivre.

Voici la suite: Bourbon Gauthier en session au mythique Cabaret de la dernière chance…

Et Dylan Perron, lui, ici en attente de son autobus…

Cette édition avait aussi été marquée par le retour sur scène de Jacques Michel: cela faisait près de 30 ans qu’il n’avait pas joué devant public.

«Je flottais. J’ai chanté dans plusieurs festivals; le vôtre a quelque chose d’indéfinissable, que je n’ai jamais rencontré ailleurs. Chez vous, il y a de la magie!» — Jacques Michel

Jacques Michel – Crédit photo : Hugo Lacroix

2015: Richard Desjardins

En 2015, Richard Desjardins ouvrait le 11e Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue dans sa ville natale, Rouyn-Noranda. De retour chez lui, cet artiste à la poésie bouleversante a livré un spectacle intimiste composé d’une vingtaine des 150 chansons qu’il a écrites, dont celle-ci: Au pays des calottes.

À voir aussi, cette entrevue où Richard Desjardins révèle au passage quelques indices sur sa façon d’aborder et de composer une chanson:

2016: Daniel Lanois

Daniel Lanois est l’un des artistes des plus sympathiques à avoir pris part au Festival. Cette légende de la musique rock, qui est d’origine québécoise, a collaboré entre autres avec Bob Dylan, Neil Young, U2 et Peter Gabriel. Une rencontre marquante en 2016 pour l’équipe de La Fabrique culturelle!

2017: Ilam

Ilam est un chanteur québécois originaire de Dakar, au Sénégal. Depuis son arrivée au Canada, en 2014, il poursuit sa route avec ses chants poignants, son reggae rock et son blues lancinant, le tout métissé dans la mouvance des musiques du monde.

 

«Pour le Paul DesLauriers Band, Le Festival des guitares du monde fait partie des incontournables pour les amateurs de guitares. Il n’a rien à envier aux autres gros festivals musicaux au Canada et même en Amérique du Nord!» — Paul DesLauriers Band

2018: Cherry Chérie

Inspiré du rock de garage des années 1960, le groupe montréalais Cherry Chérie a fait lever le Petit Théâtre du vieux Noranda. Les quatre membres ont mis leurs smokings pour une représentation énergisante.

2019: James Forest

Le troubadour folk, grand voyageur et multi-instrumentiste James Forest a déjà vécu dans les montagnes de l’Inde et du Pakistan, et il a passé de longues périodes en Europe. L’artiste est revenu au pays pour témoigner de sa recherche de sons parfaits, de mots parfaits et d’ambiances parfaites et pour inviter le public à découvrir son monde unique.

Il n’est plus nécessaire de franchir la réserve faunique La Vérendrye pour profiter du Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue!

Assistez aux Rendez-vous des guitares, qui auront lieu à 20 h en direct de la page Facebook du FGMAT.