La Fabrique Culturelle

Tourner au féminin

Des moments marquants aux figures importantes dans ce domaine, on vous dévoile en chiffres la place des Québécoises dans notre cinéma. Faites défiler les images de la galerie et visionnez nos vidéos pour découvrir quelques-unes de ces grandes femmes qui ont marqué notre cinéma, ainsi que celles qui marchent dans leurs pas pour créer au féminin.

En chiffres

Léa Pool

Lorsque Léa Pool a entamé sa carrière, très peu de femmes étaient réalisatrices au Québec. Dans ces deux entrevues, elle nous raconte comment elle a pris sa place dans le milieu et nous parle du rôle important des femmes réalisatrices.

Anaïs Barbeau-Lavalette

Anaïs Barbeau-Lavalette a du talent pour raconter des histoires! Ses romans, ses documentaires engagés et ses films de fiction marquent les esprits. On visite avec elle le plateau de son plus récent long métrage de fiction, La déesse des mouches à feu (2020).

Micheline Lanctôt

Micheline Lanctôt est une incontournable du cinéma québécois. Dans cet extrait de l’émission Cinéaste à l’écran qui date de 1984, elle se confie sur la façon dont le cinéma d’animation influence sa manière d’aborder son travail de réalisation.

Sophie Dupuis

Jeune réalisatrice à surveiller, Sophie Dupuis a épaté le public avec son tout premier long métrage, Chien de garde (2018), qui lui a valu de nombreuses nominations au Gala Québec Cinéma. Elle discute avec la comédienne Maude Guérin des scènes marquantes du film.

Alanis Obomsawin

Artiste multidisciplinaire, Alanis Obomsawin est l’une des documentaristes les plus importantes du Canada. En tant que réalisatrice abénaquise, elle met en valeur les préoccupations des peuples autochtones dans ses documentaires. Dans cette entrevue réalisée en 1984, elle parle de sa force de caractère et des heureux hasards qui l’ont amenée à faire sa place au sein de sa profession.

 

Anne Émond

La talentueuse réalisatrice derrière Nuit #1 (2012), Les êtres chers (2015) et Nelly (2017) nous livre ses réflexions sur les sujets qui l’ont habitée au moment de créer ces trois longs métrages.

Chloé Robichaud

Depuis le succès de Sarah préfère la course, Chloé Robichaud a le vent dans les voiles. Son apport est particulièrement important pour les voix LGBTQ, et ce, autant à la télévision qu’au cinéma. Alors qu’elle lançait Pays (2016), son deuxième long métrage, elle confiait qu’elle avait appris à affirmer sa différence et que c’est le message qu’elle souhaite désormais propager dans son travail.

Nikol Brunet

Fascinée par la vie de Télesh Métatash, une grande dame innue de 85 ans qui a fait le choix de vivre seule en forêt, la cinéaste Nikol Brunet nous transporte dans les coulisses du tournage de son documentaire.

Nadine Gomez

La jeune documentariste Nadine Gomez explore l’ambiance unique et saisissante du quartier Exárcheia, au cœur d’Athènes, en Grèce, dans son troisième film documentaire. On l’accompagne dans les dernières étapes de production de cette œuvre.