La Fabrique Culturelle

«Refus global»: 70 ans après

« Rompre définitivement avec toutes les habitudes de la société, se désolidariser de son esprit utilitaire. Refus d’être sciemment au-dessous de nos possibilités psychiques et physiques. Refus de fermer les yeux sur les vices, les duperies perpétrées sous le couvert du savoir, du service rendu, de la reconnaissance due. » – Extrait de Refus global 

Il y a 70 ans, le 9 août 1948 plus précisément, 15 artistes — 8 hommes et 7 femmes — signaient le manifeste Refus global. Charge puissante contre la société québécoise alors embourbée dans un immobilisme et dans la religion (selon les signataires), ce texte a marqué à jamais la culture et la société québécoise.

Pour lire le texte en intégralité, c’est ICI.

Signataires

Paul-Émile Borduas

Fernand Leduc

Muriel Guilbault

Madeleine Arbour

Marcel Barbeau

Thérèse Renaud

Jean-Paul Riopelle

Louise Renaud

Marcelle Ferron

Bruno Cormier

Françoise Sullivan

Jean-Paul Mousseau

Maurice Perron

Pierre Gauvreau

Claude Gauvreau

Françoise Riopelle

Mieux connaître les artistes

Refus global en quelques chiffres

Voir en galerie photos:

Avec le recul…

Quatre femmes signataires de Refus global — Françoise Riopelle, Thérèse Leduc, Madeleine Arbour et Marcelle Ferron — expliquent ce qu’était Refus global et comment elles voient, près de 25 ans plus tard, leur implication dans ce projet résolument révolutionnaire.

S’inspirer de Refus global

Anaïs Barbeau-Lavalette nous replonge dans l’époque de Refus global avec son magnifique roman La femme qui fuit