La Fabrique Culturelle

L’art qui investit le centre-ville de Sherbrooke | Arts visuels – UdeS

Arts visuels - UdeS

L’art devrait exister partout autour de nous afin de stimuler notre créativité et éveiller nos consciences! Voici les installations éphémères et urbaines réalisées par des étudiant.es dans le cadre du cours « Pratique environnementale de l’in situ » offert au certificat en arts visuels de l’Université de Sherbrooke. De l’installation bizarroïde, à la performance  artistique socialement engagée, vous ne pouvez rester de glace à cet art qui nous fait réfléchir !

Vicky Morin-Coulombe

Titre : Tromperie

Site : Devant l’hôtel de Ville, près de la traverse de piétons qui mène à la Brûlerie Faro.

Concept : Une autruche grandeur nature surprend les passants, dont les élus qui travaillent tout près. L’œuvre à l’effigie de l’autruche suscite la réflexion et le questionnement quant à notre propension à fermer les yeux sur la corruption, les fraudes et les jeux de pouvoir.

Technique et matériaux : Installation sculpturale (collage, assemblage, façonnage).

Laura Cardenas

Titre : Racines

Site : Parcours entre le Centre St-Michel, la Brûlerie Faro et l’Hôtel de Ville.

Concept : Avec son banc, l’étudiante suit un parcours qui regroupe les lieux identitaires qui ont marqué son arrivée comme immigrante à Sherbrooke. Elle dépose son banc sur le trottoir et s’assoie devant chaque lieu dans l’espoir de partager son banc avec un passant.

Technique et matériaux : Performance le long d’un trajet déterminé. Banc en bois, racines d’arbre.

Jacynthe Lavoie-Tremblay

Titre : Tendre l’oreille

Site : Maison des arts de la parole

Concept : Une bande sonore provenant de la Maison des arts de la parole diffuse un montage composé de diverses voix chantantes ou récitant des contes, cela en français, mais aussi en plusieurs langues. L’œuvre sonore donne une voix à l’organisme qui n’a pas pignon sur rue et invite le passant à s’arrêter et à prendre le temps d’écouter.

Technique et matériaux :  bande sonore.

Yvan Brunet

Titre : Make  America Great Again

Site : Halte des pionniers

Concept : L’œuvre fait écho aux deux œuvres murales de Jacques Barbeau qui se font face. Clin d’œil à la situation conflictuelle entre le Canada et les États-Unis et à l’arrivée de nombreux migrants au Canada.

Technique et matériaux : installation sculpturale composée de deux pieds de lampadaire visés sur une porte qui sert de plateforme.

Marie-France Faguy

Titre : Carillons

Site : Dernier étage du stationnement Webster

Concept : Sculpture suspendue du dernier étage du stationnement Webster et jetée par-dessus bord dans un ballet aérien pour révéler au grand jour les objets consommés et jetés quotidiennement. Propos sur la face cachée « derrière » l’esthétique de la Wellington Nord.

Technique et matériaux : installation sculpturale, déchets trouvés en ville.

Nancy Roy

Titre : Temps superposés

Site : Stationnement Webster (derrière Sporobole)

Concept : Insertion de bandelettes de couleurs dans les interstices d’un vieux muret de pierres pour souligner les lignes et formes existantes dans le but de révéler un parallèle entre les strates de vie et de mémoire du lieu. Un travail sur le temps et la mémoire.

Technique et matériaux : assemblage, tissus.

Shanny Côté

Titre : La table

Site : Terrain vague situé au sur la Wellington Sud

Concept : L’étudiante dresse la table d’une nappe, de vaisselles et d’une coutellerie immaculée, pour ensuite la dénuder. La performance évoque les étiquettes et les codes qui modifient nos comportements même si en fait, nous sommes tous semblables.

Technique et matériaux : performance, table, chaise, nappe, coutellerie.

Marie-Ève Yergeau

Titre : La danse un classique sur la Well

Site : Wellington Sud, murales temporaires.

Concept : L’étudiante fait référence à certains commerces ayant eu pignon sur la Wellington Sud avant d’être rachetés par la Ville de Sherbrooke et démolis pour embourgeoiser la rue. L’artiste récupère le style de l’art urbain pour réaliser son œuvre engagée.

Technique et matériaux : peinture.

Kim Journeault

Titre : Empreinte

Site : Devant la station dépôt (espace et escalier menant à la rue Wellington Sud).

Concept : Danse improvisée selon un parcours dans l’espace et l’escalier qui mène de la station dépôt à la rue Wellington Sud. Les traces de pas et du corps de l’artiste restent marqués sur les surfaces pour évoquer les gens qui sans identité circulent à la gare et au centre-ville.

Technique et matériaux : performance, peinture, pinceau, pots.

Jan Munk

Titre : Autour d’une tasse

Site : Estrie Aide, pendant une vente de garage.

Concept : Autour de la métaphore de la tasse qui se vide et se remplit au gré des expériences de la vie, Jan Munk offre aux visiteurs de choisir une tasse qu’il offrira par la suite. Les gens sont invités à remplir leur tasse d’un breuvage chaud et d’expliquer la raison de leur choix. La documentation photographique de ses rencontres servira à créer un livre d’artiste.

Technique et matériaux : art relationnel

Loïc Brurat

Correctif à faire dans les génériques: c'est en 2001 (donc il y a 17 ans à partir de ce montage vidéo) que Michel Litalien a su me redonner le sourire par un cadeau dans un cadeau dans un cadeau (ça finissait plus) avec plein de papier d'emballage pour finalement finir avec un nez de clown. En fonction de mon vécu personnel et du circonstances de ce moment de ma vie, c'est le plus beau cadeau que quelqu'un m'a donné . Ça l'est toujours, alors autant partager cette joie de vivre à tous à présent. C'est gratuit.

Posted by Loïc Brurat on Wednesday, August 8, 2018

Titre : One of Us : un art de sourire ensemble

Technique : Manœuvre et documentation

Concept : Munis de sac à pet aux pieds et d’un nez de clown, Loïc tente de faire sourire les passants sur la Wellington Nord. Lorsque son pari est gagné, il offre un nez de clown.