La Fabrique Culturelle

36e FCIAT : place aux émotions

Le 35e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue l’an dernier a été une occasion de constater tout le chemin parcouru. En 2017, on repart de plus belle. Préparez-vous à des émotions de toutes sortes, car comme dirait l’autre : il va y avoir du sport. Ça commence le 28 octobre au Théâtre du cuivre à Rouyn-Noranda.

L’Espace Court travaille fort dans les coins

L’enfant terrible du FCIAT a maintenant 15 ans et nous propose encore et toujours des soirées étonnantes, sous le signe de la découverte. Des films de partout, que vous ne verrez probablement pas ailleurs. On le constate à l’Espace Court,  la relève en cinéma se porte bien. On commence donc le Festival avant tout le monde, les 26 et 27 octobre, au Petit Théâtre du Vieux-Noranda. Le Prix Télé-Québec, assorti d’une bourse de 1000 $, sera décerné à l’auteur d’un film québécois choisi par le public. On a hâte!

Boomtown théâtres : une échappée vers la vidéo 3D

Crédit photo (Cinéma Alexander) : BAnQ, centre de Rouyn-Noranda

Selon vous, combien y avait-il de salles de cinéma à Rouyn-Noranda en 1940?  La réponse : sept! Pour une population de 22 000 habitants.  Dans ce temps-là, les gens étaient très souvent au «théâtre pour aller voir des vues», on parle de 2000 entrées par jour!  Boomtown théâtres, une expérience de vidéos 3D, vous révélera en détails cette histoire des salles de cinéma dans les  villes jumelles de Rouyn et de Noranda.

Sept vidéos seront présentées à différents moments du festival. Elles ont été réalisées par une trentaine d’étudiants en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, sous la supervision de Louis-Paul Willis et Billy Larivière de l’UQAT, avec l’aide précieuse de Sébastien Tessier, archiviste régional à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Rouyn-Noranda, et de Michel Lessard ex professeur de cinéma au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Un parcours géolocalisé interactif sera aussi proposé au public qui pourra ainsi découvrir les lieux de ces anciennes salles de cinéma grâce à l’application mobile Boomtown Théâtres.

Avec Junior Majeur, le FCIAT lance et compte

Crédit photo : Christal Films inc.

D’entrée de jeu, avec Junior majeur en première mondiale, le festival marque un point. Réalisé par Éric Tessier, le film nous plonge dans le monde du hockey avec les personnages du film Les Pee Wee 3D cinq ans plus tard.  De l’action en vue pour cette soirée d’ouverture! À noter, la présence d’une importante délégation du film, dont le réalisateur Éric Tessier et les acteurs Antoine Olivier Pilon, Rémi Goulet et Alice Morel-Michaud.

Labrecque, une caméra pour la mémoire – Chapeau!

Jean-Claude Labrecque est un passionné de cinéma et grand documentariste québécois. Le film de Michel La Veaux  Labrecque, une caméra pour la mémoire sera présenté en première mondiale dimanche 29 octobre et nous fera découvrir ce bâtisseur du cinéma québécois. En attendant ce moment marquant du festival, revoyez une vidéo de la Fabrique culturelle où Michel La Veaux raconte un instant de grâce vécu à l’âge de 12 ans, celui où il décide de devenir directeur de la photographie : une expérience lumineuse!

Bagages : le public fait la vague

Crédit photo : Picbois Productions

Bagages vient de remporter le prix du public 2017 du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ). On l’attend donc avec impatience! Réalisé par Paul Tom, Bagages donne la parole à des adolescents nouvellement arrivés à Montréal et nous présente leur récit de migration et d’intégration. Malgré leur jeune âge, ils nous parlent de leur parcours avec une sagesse déconcertante, une émotion à ébranler les plus solides et une authenticité désarmante. Un très beau moment en perspective le dimanche 29 octobre en après-midi. Télé-Québec, diffuseur officiel du documentaire Bagages, présentera le film le lundi 11 décembre prochain à 20 h.

Pieds nus dans l’aube, de père en fils

Avant de voir Pieds nus dans l’aube de Francis Leclerc, La Fab vous propose un reportage réalisé avec lui, pendant le tournage du film. Comment le fils de l’illustre Félix Leclerc a-t-il abordé l’œuvre de son père pour la transposer au cinéma? Moteur et action!

Le FCIAT frappe fort avec Hochelaga, terre des âmes

Crédit photo : Max Film

Un film d’envergure pour la soirée de clôture : Hochelaga, terre des âmes. Le film choisi pour représenter le Canada dans la course à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère sera présenté le jeudi 2 novembre. Réalisé par François Girard et mettant en vedette une vaste distribution, dont Samian, acteur originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, le film relate l’histoire de Montréal sur une période de 750 ans. Une raison de plus de se rendre au FCIAT!

Rencontrez Nathalie Levasseur, l’artiste vannière derrière les décors du film:

Voyez la programmation du FCIAT 2017 : http://www.festivalcinema.ca/fr/programmation

Bon festival!