La Fabrique Culturelle

Ivy

« Mon pays » Soumission, indignation et changements

De Québec réveille jusqu’à Mon pays, IVY réserve une place de choix à des textes abordant l’indépendance et l’avenir du Québec.

Mon pays a été écrit au printemps 2014, quelques jours après l’élection du gouvernement libéral à la tête de notre province. Au moment de l’écrire, IVY était en France et écoutait d’une oreille attentive, mais sceptique, ce que ce nouveau gouvernement proposait à la population. Il en ressort un texte qui met l’accent sur le côté soumis et souvent peureux de notre peuple, tout en laissant place à l’indignation et au changement. Pour l’auteur, ce texte représente un versant d’une montagne, l’autre étant Québecoeur, un slam écrit pour la Fête nationale du Québec 2014 et qui honore le territoire et notre langue.

Depuis ses études en Lettres où il s’est désolé du peu d’impact que l’art avait sur le monde, IVY s’est consacré, par le biais de la littérature orale à ce que ça change. Il publie son premier recueil au Noroît en 2005 (Les corps carillonnent) ; mais c’est le SLAM qu’il découvrira en octobre 2004 à Ottawa qui lui montrera enfin le chemin à prendre : un genre performatif, groovant et direct qui met la poésie déclamée à la portée de tous. Dès mars 2005 il présente des slams sous forme de « chroniques poétiques de l’actualité » à l’émission Vous m’en lirez tant à la radio de Radio-Canada. Il sera alors le leader de la scène slam en la faisant immergée à Montréal en 2006 en fondant Slamontréal et la LIQS (Ligue Québécoise de Slam).

Source : Site Web IVY

Nous avons attrapé IVY au vol lorsqu’il était de passage à Petite-Vallée pour une performance dans le cadre du spectacle Les chansons Rassembleuses, projet où il était formateur en écriture.

Vous pouvez entendre IVY en spectacle ou encore tous les 2es lundis du mois, à la salle O Patro Vys de Montréal (en relâche l’été).

http://www.ivycontact.com

Crédits

Coordination : Télé-Québec Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : Caroline Bujold; Janie Poirier

Réalisation : Estelle Marcoux

Caméra et montage : Julien Leblanc

Crédits-Œuvres : Mon pays, IVY, S’armer de patience septembre 2016

Remerciements : Festival en chanson de Petite-Vallée, Bois Granval Gds Inc