La Fabrique Culturelle

La quête sonore de Tom Jacques

Qu’est-ce qui peut bien inciter un percussionniste de formation classique à s’allier avec des artistes en métiers d’art pour concevoir des instruments de musique inédits ?

C’est en surfant sur le Web que le musicien multi-instrumentiste Tom Jacques découvre le udu, une percussion originaire du Nigeria. Il constate que pour se procurer cet instrument à un coût raisonnable, il doit le commander à l’autre bout de la planète. Cette option n’est pas très en harmonie avec ses valeurs personnelles sur le plan éthique et écologique. C'est à ce moment précis que le musicien part à la rencontre d’un créateur de la région, le céramiste Louis Lagacé. Ils expérimentent ensemble la fabrication d’udu. Depuis, il poursuit sa fascinante aventure de fabrication d’instruments avec d’autres artistes et artisans, qui lui permettra d’explorer des univers sonores uniques, impossibles à obtenir avec des instruments conventionnels. Il expérimente l’installation sonore, toujours avec comme éléments centraux le son et la rencontre.

L'artiste est récipiendaire du Prix 2017 de la relève artistique du Bas Saint-Laurent. 

La pratique artistique de Tom Jacques oscille entre la composition, l’improvisation, l’interprétation et la conception d’instrument de musique. Il œuvre dans les musiques improvisées, jazz et percussives. Il est percussionniste dans le GGRIL et Bascaille, pianiste dans Manta et un tout nouveau projet de sextet Jazz. Tom Jacques se distingue parmi les jeunes percussionnistes du Québec; boursier à deux reprises du Programme pour les arts et les lettres du Bas-Saint-Laurent (2015/2016) et deux fois finaliste au concours de musique du Canada. (2009/2010), il est également finaliste pour le prix de la relève artistique du Bas Saint-Laurent. (2016).

Démarche artistique

Percussionniste de formation classique et musicien autodidacte en piano Jazz, Tom Jacques a été initié tôt à la musique nouvelle et improvisée. Impliqué dans les activités de Tour de Bras et membre du GGRIL (Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée) depuis 5 ans, il a eu l’occasion de se produire au Canada puis en Europe lors d’une tournée au printemps 2016. Il a également partagé la scène avec des musiciens renommés comme Jean Derome, Lori Freedman et Olivier Benoit.

En plus d’œuvrer dans les musiques improvisées, il se balade dans l’univers du Jazz avec un quartet nommé MANTA et le SALMO TRIO. Il participe également à KALAFUBA, un grand ensemble de percussions brésilien, et touche à l’univers de la chanson en accompagnant comme musicien ÉRIC NORMAND CHANTE et en interprétant du Brassens.

En 2014 et 2015, il a réalisé deux projets importants ; Musique de Céramique et Musique Matière Première, qui ont fait naître le trio BASCAILLE www.bascaille.com aux frontières de la musique, des métiers d’art et des arts visuels. BASCAILLE est d’abord un ensemble de percussion travaillant avec des instruments inventés en collaboration avec des artisans régionaux aux fins de recherches sonores et de compositions. Ce travail avec différentes matières premières tel le verre, la céramique, le bois, le métal et les peaux permet de créer des sons précis et uniques qui ne pourraient prendre forme avec des instruments conventionnels. Considérant les sons comme éléments premiers à la réalisation d’œuvres musicales, cette démarche ouvre à l’expérimentation et à la réflexion quant à sa propagation dans l’espace. Le lieu de diffusion ainsi que son ambiance acoustique sont dorénavant des éléments centraux tout au long de la conception des instruments, ainsi qu’au cours de la composition et de l’interprétation. Ainsi, cette pratique frôle l’installation sonore.

À l’automne 2016, Tom Jacques a réalisé une résidence de création lors du Salon des Métiers d’arts du Bas-Saint-Laurent et a été invité à un festival d’instruments fabriqués à l’université de Bennington qui aura lieu à l’automne 2017 pour célébrer l’ouverture d’un des plus grands musées d’arts contemporains des États-Unis. Production SuperMusique, le carrefour des musiques nouvelles au Québec, s’intéresse également à son travail et souhaite présenter son projet MUSIQUE CONSTRUITE, qui pour le moment est en attente de financement.

Il a récemment cofondé La Contumance, une maison artistique ayant comme mission d'encourager les recherches artistiques, leur diffusion et le réseautage entre artistes étrangers et locaux. Il est nouvellement administrateur pour l’organisme multidisciplinaire Arte Tracto, qui dirige le Projet Rioux (résidences de recherche, création et diffusion dans le Parc national du Bic) et membre actif du centre d’artistes Caravansérail. »

Tom Jacques est très impliqué dans le milieu culturel bas-laurentien et poursuit ses pratiques de recherche sonore et ses collaborations avec plusieurs artisans et artistes. Cette démarche collaborative est extrêmement enrichissante et permet de renouveler constamment son rapport avec la musique et d’autres disciplines. Tom Jacques met tout en place pour réaliser ses nombreux projets et réunir les pratiques des métiers d’arts, de l’installation sonore et de la prestation musicale elle-même afin de créer un espace de diffusion non conventionnel (musiciens-publics) et permettre une forme rare de rencontre et d’échanges sonores.

Source : http://tomjacques.ca/  

http://www.bascaille.com/

Crédits

Coordination : Diane Dubé, Diane Néron

Réalisation, caméra et montage : Bruno Leblond

Crédits-Œuvres : Tom Jacques, Antoine Létourneau-Berger et Olivier Tremblay-Noël, improvisations musicales.