La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Multi

La passion de la musique | Les coups de cœur de Sophie Cadieux à Formule Diaz

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

24 mars 2017

Comment la passion musicale se transmet-elle de génération en génération ? La Fabrique culturelle nous le fait découvrir par le biais de maman Sasha, qui enseigne le taiko, tambour traditionnel japonais, à sa petite Ryoko. Tout à fait charmant. Autre coup de cœur sur la Fabrique ? Une capsule nous présentant le dessinateur Alex Lévesque, qui est derrière la désopilante page Dessine Bandé. On le rencontre à la nuit d'écriture de Baie-Comeau. Enfin, on croise le compositeur et musicien Michel Cusson, qui nous raconte une histoire fascinante dans son nouveau spectacle.

MICHEL CUSSON SOLO Michel Cusson compose et crée de la musique. Depuis plus de trente ans. C’est un fait connu. En fait, Michel Cusson compose et crée, tout le temps. Saviez-vous que Michel Cusson, dans son spectacle Solo, compose et crée de la musique sur scène chaque soir ? Chaque spectacle est créé de moments d’improvisation, de création musicale inspirée par des projections de photographies.

SASHA ET RYOKO | LA PUISSANCE ET LA GRÂCE Sasha Ayers-Itabashi a dix ans, et elle habite Gatineau.  Depuis l'âge de cinq ans, elle pratique le taiko, un tambour japonais, avec rigueur et discipline. Elle a de qui tenir ; son professeur se trouve aussi à être sa mère, Ryoko Itabashi, une musicienne professionnelle adepte du taiko et du shamisen, un instrument à cordes traditionnel du Japon. Née d’une mère japonaise et d’un père québécois, Sasha est arrivée au Canada à l'âge de trois ans. Elle est très attachée à ses origines nippones, comme en témoignent ses intérêts pour le karaté, le taiko, la calligraphie et l'origami. Elle accompagne sa mère lors de présentations et de performances où elles parlent de la culture japonaise. L'équipe de La Fabrique culturelle l'a rencontrée un samedi  matin lors d'une pratique de taiko avec d'autres enfants qui, comme elle, ont tous un parent japonais. S'est ensuivie une conversation autour de la table familiale, alors que Sasha et sa petite sœur Alyssa, quatre ans, aidaient leur mère à fabriquer du miso, un mets qu'elles mangent tous les jours, et qui doit fermenter pendant au moins un an. 

ALEX LÉVESQUE | TROIS CASES, UN PUNCH Quand la bédé du jour n’est pas en ligne sur sa page Facebook, Alex Lévesque reçoit des messages de ses fans pour lui demander ce qu’il se passe. Le défi qu’il s’est imposé : dessiner une bédé par jour,  du lundi au vendredi,  « jusqu’à s’que mort s’en suive ». Ainsi est né Dessine Bandé, avec ses personnages aux grosses têtes et aux longs cous et son humour décapant. Aujourd'hui, en plus de proposer ses dessins sur Facebook, il en crée des originaux pour Urbania, qui n'ont pas hésité à le contacter à la découverte de sa page. Alex Lévesque, natif de Baie-Comeau, participait à une activité de Nuit d'écriture le 17 février dernier à la Bibliothèque Alice-Lane où il présentait un atelier sur la création d'une bande dessinée en trois cases. La Fabrique culturelle l'a rencontré lors de cet évènement.

Formule Diaz est présentée le jeudi à 20 h sur les ondes de Télé-Québec et est en rediffusion le vendredi à 11 h et le dimanche à 14 h.

Visionnez cet épisode complet de Formule Diaz.

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner