La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Théâtre & scène

Sorti des voûtes | François Barbeau | Maître costumier

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

28 janvier 2017

Rencontre avec le précurseur québécois du métier de concepteur de costumes, l’extraordinaire François Barbeau.

Le créateur de costumes québécois François Barbeau (1935-2016) a vécu sa passion jusqu'à la fin avec audace et inventivité. Rencontre avec ce précurseur du métier de costumier. Admiré par ses pairs, comédiens, réalisateurs, metteurs en scène, ils ont été nombreux à lui témoigner leur amour à l’annonce de son décès. Au moment de recevoir le Grand Prix du jury à Cannes en mai dernier, Xavier Dolan faisait l’éloge de son ami disparu :

Même si l’émotion est une aventure qui voyage parfois mal jusqu’aux autres, elle finit toujours par arriver à destination. Elle n’arrivera jamais par contre à mon ami François Barbeau, un grand chef costumier que vous ne connaissez peut-être pas, mais qui, lui, vous connaissait tous et vous suivait tous. Un grand chef costumier, un grand artiste, qui détesterait d’ailleurs que je parle de lui ce soir. Si grand et si discret. Il nous a quittés sans prévenir, et sans avoir vu ce film. Je sais qu’il l’a vu, mais je regrette de ne pas l’entendre en parler. – Xavier Dolan.

Reconnu pour sa vitalité sa vision et son érudition, François Barbeau a créé des costumes pour le théâtre, le cinéma, la télévision, l'opéra, la danse et le cirque. C’est au début des années 1950 que Paul Buissonneau lui donna sa chance.

Il dessinait d’abord. Il dessinait le corps. Il dessinait. Il habillait ensuite. Les lignes étaient superbes ! Il arrivait à créer des lignes de costumes qui étaient vraiment époustouflantes. Vous aviez ; c’est un gars qui a du style ! Et c’est ça qui était rare. Dans le fond d’avoir du talent, c’est beau. Mais avoir un style, je pense que c’est primordial pour l’artiste.   ̶  Paul Buisonneau, L’Univers de François Barbeau, Radio-Québec, 1986.

Travailleur infatigable toujours au sommet de son art, nous découvrons lors d’une entrevue en 1986, l’inspiration des débuts de ce créateur de génie qui travailla à près de 700 productions au Québec comme à l’étranger.

La plus grande rencontre que j’ai faite, je pense, c’est quand je suis allé à Paris et j’ai vu un film de Bolognini qui s’appelait La Viaccia. Et dans ce film, il y avait des costumes de Piero Tosi. C’était la première fois pour moi que je voyais des costumes de Piero Tosi. Et ça a été exactement ce que je cherchais. J’avais l’impression d’avoir trouvé. C’était vraiment des reconstitutions historiques assez étonnantes, avec souvent des vêtements d’époques… Y’avait des vêtements d’époque qui étaient mêlés avec des reconstituons, mais tout cela avait été fait avec un soin incroyable ; une recherche dans la coiffure, dans la chaussure. Dans tous les cas, c’était remarquable. Et ça, ça été vraiment, je pense, ce qui a fait qui a donné une orientation tout à fait nouvelle à ma carrière de costumier.   ̶  François Barbeau, L’Univers de François Bardeau, Radio-Québec, 1986.

Les costumes de François Barbeau illuminaient toutes les scènes. Il laisse un legs inestimable à la culture.

Crédits

Recherche - Archives : Elena Babova-Gyureva

Crédits-Œuvres : L’Univers de François Barbeau, Radio-Québec, 1986

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

S'abonner à l'infolettre

  •  197
  •  2
  •  0

Websérie reliée

Websérie

Sorti des voûtes

Sorti des voûtes

La Fabrique culturelle vous offre une sélection d'archives inédites puisées dans les voûtes de Télé-Québec. Au fil des semaines, vous pourrez découvrir ou redécouvrir les artistes qui ont marqué l'histoire culturelle du Québec.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner