La Fabrique Culturelle

« Génome », récit de fin du monde

Dans un décor d’apocalypse, le hasard réunit deux personnes qui n’avaient aucune prédisposition pour se rencontrer. L’auteur Maxime St-Georges nous offre deux histoires qui vont se rejoindre comme le destin des protagonistes.

Jeune auteur originaire de Sept-Îles, Maxime St-Georges, nous offre son premier roman de science-fiction, Génome.

«En l’an 2 361, les prédictions apocalyptiques des Mayas, l’inversion des pôles magnétiques, les éruptions solaires, les expériences génétiques sur les humains, tout converge vers une fin du monde et une destruction de l’humanité. Dans ce décor épouvantable, deux hommes, un scientifique très conscient du sort de l’humanité et un policier inconscient et rigide vont voir leur destin se croiser. Loin d’être une autobiographie monotone, cette fabuleuse épopée raconte l’histoire tragique de la fin de l’humanité. Mais la fin de notre race n’est que la naissance d’une autre…»

L’écriture est une deuxième carrière pour Maxime St-Georges, un passe-temps qu’il pratique avec tout le sérieux d’un passionné. Tout en poursuivant son métier de policier, il travaille à plusieurs projets d’écriture pendant ses loisirs.

https://www.leslibraires.ca/livres/genome-maxime-st-georges-9782924288337.html

Crédits

Coordination : Denis Gagnon

Caméra et montage : Guillaume Thibault

Crédits – Œuvres : Génome, Maxime St-Georges, Première chance, 2013