La Fabrique Culturelle

« La fille de l’île » de Monique Leyrac

Sorti des voûtes

Devant le pont de l’île d’Orléans et le majestueux fleuve Saint-Laurent, Monique Leyrac interprète la pièce La fille de l’île, mise en paroles et musique par Félix Leclerc.

Soufflée par la brise marine dans des paysages bucoliques, Leyrac capture chaque note avec justesse pour nous bercer comme sur des flots bleus.

Née en 1928 sous le nom de Monique Tremblay dans le quartier Rosemont à Montréal, elle débute  sa carrière comme comédienne pour ne rapidement vivre que pour le chant et l’interprétation. Dans les années 50, elle est l’une des premières chanteuses populaires québécoises à percer sur la scène internationale. Elle fût la diva des années 60 et 70 en interprétant les textes de grands auteurs comme Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Claude Léveillée. Elle chante aussi les auteurs classiques comme Nelligan et Beaudelaire.

Puis, elle revient à son premier amour, le jeu, performant au théâtre dans L’Opéra de quat’sous ou Sarah Bernhardt et la bête, ainsi qu’à la télévision avec Les dames de cœur. Tout au long de sa carrière, plusieurs prix lui ont été décernés : le prix Calixa-Lavallée pour l'ensemble de son œuvre (1979) ou, plus récemment, le prix Denise-Pelletier pour les arts de la scène (2013).

Crédits

Réalisation : Anton Van De Water

Recherche - Archives : Elena Babova-Gyureva

Crédits - Œuvres : La fille de l'île, Félix Leclerc

Extrait de l'émission Mon pays, mes chansons (1965), Québec