La Fabrique Culturelle

Eruoma Awashish: autochtoniser les symboles

Hors piste: la culture insoumise

Originaire d’Opitciwan, en Haute-Mauricie, l’artiste Eruoma Awashish est une figure de proue de l’art autochtone au Québec et au Canada. De plus en plus présente en galerie avec ses œuvres en peinture et en installation, elle est aussi reconnue pour son travail en performance et en art public.

Sa double identité teinte ses œuvres, elle qui est atikamekw par son père et québécoise par sa mère. En entrecroisant les symboles qui font référence aux cultures autochtones et à la religion catholique, Eruoma vise l’ouverture d’un dialogue afin de permettre une meilleure compréhension des réalités des Premières Nations. C’est également en mettant au cœur de sa pratique la décolonisation du sacré qu’elle se taille une place de choix dans le milieu des arts actuels québécois.

Titulaire d’un baccalauréat interdisciplinaire en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi, Eruoma est maintenant établie au Lac-Saint-Jean et travaille sur le territoire innu de Mashteuiatsh.

Elle fait partie du collectif d’artistes à l’origine de l’exposition Voies parallèles, présentée jusqu’au 28 novembre au Musée amérindien de Mashteuiatsh.

Crédits

Télé-Québec Saguenay–Lac-St-Jean 

Réalisateur: Jean-Marc E. Roy
Caméraman et monteuse: Sylvie Gravel
Technicien de production: Michel Neault
Coordonnateur: Jocelyn Robert

Remerciements

À la galerie d’art Inouï.
À Julie-Andrée Tremblay.
À Guy Sioui Durand.

Découvrez nos plus récentes capsules et le meilleur de la culture au Saguenay–Lac-Saint-Jean! 
Abonnez-vous à notre infolettre.