La Fabrique Culturelle

Colette Coughlin: le courage de se mettre à nu

Il y a 20 ans, comme beaucoup de femmes, Colette Coughlin n’aimait pas son corps.  Elle détestait se faire prendre en photo, même vêtue. Pour désamorcer ce regard jugeant sur elle-même, elle s’est mise à se photographier nue, à raison de trois photos par jour pendant trois ans, photos dont elle se servait ensuite comme point de départ pour faire des dessins. Depuis, elle a photographié et accompagné quelques centaines de femmes dans ce processus, dans des sessions individuelles ou des ateliers de groupe.  

Je tombe rapidement en admiration devant chaque homme ou femme que j’ai eu l’opportunité de photographier nu, car sous les masques habituels, et bien au-delà des formes et des proportions, on se trouve face à face avec la vérité de cet être humain. — Colette Coughlin 

L’équipe de La Fabrique culturelle a eu le privilège d’accompagner Colette et quelques amies dans ce processus, en pleine nature, où des femmes ont eu le grand courage de se mettre à nu et de se faire photographier. Elles ont ensuite participé à une session de traçage-dessin, qui permet de regarder des corps nus, dans un esprit de lenteur, de contemplation et, surtout, de bienveillance.  

Pour moi, accueillir et dessiner le corps tel quel, dans toute sa diversité et sans jugement, c’est affirmer la beauté de la différence et être solidaire avec toutes les personnes marginalisées ou exclues en raison de leur apparence! — Colette Coughlin 

Colette et son équipe offrent des ateliers et de l'accompagnement individuel. Voyez ici pour plus d’info.

https://offriraucorps.wordpress.com/?fbclid=IwAR00cj3HSuQ4PjLtvUHBTT-7rEszHxmRa7sg0wdFWSgo5rzE4PBnJ_y24Fo

Crédits

Caméraman-monteur: Xavier Marceau

Réalisateur-caméraman: François DesRochers

Technicienne de production: Érica Coutu-Lamarche

Coordonnatrice régionale: Nadine Deschamps

 


Mots clés