La Fabrique Culturelle

Hommage à Gérald Godin 20 ans après sa disparition

Sorti des voûtes

Gérald Godin discute de sa passion pour l'écriture et la poésie, du plaisir à apporter une musicalité aux « mots de la rue » et de son amour pour le Québec contemporain vécu à travers les expressions « qu'il ne faut pas dire » et la souveraineté des mots.

Né à Trois-Rivières en novembre 1938, Gérald Godin est avant tout un journaliste talentueux. Amoureux des mots, il poursuit sa carrière en tant qu'écrivain, avec une poésie engagée et bien ancrée dans la réalité de l'époque, qui marquera à tout jamais la littérature québécoise. Il se fait arrêter pendant la crise d'Octobre 1970 et s'implique alors en politique active. Il bat le Premier ministre du Québec, Robert Bourassa, à l'élection de 1976 dans Mercier.

Il occupera par la suite divers postes de ministre et continuera de s'impliquer en politique jusqu'en 1994, année où l'emporte un cancer du cerveau. Il a été, pendant plus de 30 ans, le conjoint de la chanteuse et comédienne Pauline Julien. Une anthologie de son œuvre, Ils ne demandaient qu'à brûler, a été publiée en 2001.

Crédits

Extrait de « Biondi et cie | Gérald Godin », 1988 (Réalisateur : André Caron)