La Fabrique Culturelle

Ludmilla Chiriaeff, mère de la danse

Sorti des voûtes

Ludmilla Chiriaeff, danseuse, chorégraphe et fondatrice des Grands Ballets Canadiens, raconte l'introduction de la danse dans le contexte religieux du Québec à la fin des années 60.

Née en Lettonie en 1924, Chiriaeff étudie la danse aux Ballets russes. Danseuse soliste à l'Opéra de Berlin au début de la Deuxième Guerre mondiale, elle est soupçonnée d'être juive, d'où son internement dans un camp de concentration en 1941. Elle immigre au Canada en 1952 et devient chorégraphe pour la Société Radio-Canada.

En 1955, elle fonde les Ballets Chiriaeff, qui deviendront, en 1958, les Grands Ballets Canadiens. En 1966, elle fonde l'École supérieure de danse du Québec et dès le début des années 70, elle contribue à l'implantation de programmes d'enseignement de la danse dans diverses écoles du système public d'éducation. Au cours de sa carrière, elle récolte de nombreux prix et honneurs et développe sans contredit l'intérêt pour la danse au Québec.

Ludmilla Chiriaeff est décédée le 22 septembre 1996.

Crédits

Extrait de « Visage | Ludmila Chiriaeff », 1978 (Réalisateur : Marius Teodoresco)