La Fabrique Culturelle

Jacques Lacoursière: repenser l'enseignement de l’histoire

Les trouvailles de Radio-Québec

En janvier 1996, Danièle Bombardier reçoit l’historien Jacques Lacoursière pour parler de son dernier livre: Histoire populaire du Québec.  

Jacques Lacoursière y raconte l’histoire du Québec du point de vue du peuple, et non de celui des grands personnages emblématiques. Comment parler de la bataille des plaines d’Abraham sans s’attarder à James Wolfe et à Louis-Joseph de Montcalm? En s’intéressant au point de vue des soldats de l’époque et à ce que faisaient leurs femmes pendant la bataille, par exemple. Danièle Bombardier remarque que cette approche donne au livre les qualités d’un roman, comme un récit de péripéties qu’on lit avec facilité. 

En tant que bon vulgarisateur, Jacques Lacoursière propose de changer notre façon d’enseigner l’histoire en la rendant plus humaine et plus vivante. Il souhaite que l’enseignement se décloisonne afin de proposer une version de notre histoire collective moins nombriliste et plus ouverte sur le monde. 

Avec ses nombreux ouvrages, dont quelques manuels scolaires, Jacques Lacoursière a effectivement marqué les cours d’histoire de nombreux Québécois et Québécoises. Il est décédé le 1er juin 2021.

Crédits

Recherche — Archives: Dominique Plante et Marc Rivest 

Extrait de l’émission Plaisir de lire, Radio-Québec, 1996