La Fabrique Culturelle

Sœurs et femmes d’exception

Sur les traces de Marguerite Bourgeoys

Marguerite Bourgeoys, connue pour être une pionnière et une aventurière, a fondé la première congrégation religieuse non cloîtrée: sa place et celle des sœurs qui l’accompagnaient étaient sur le terrain, auprès de ceux qui avaient besoin d’elles.

En l’honneur du 400e anniversaire de Marguerite Bourgeoys, et à l'aube du 350e anniversaire de la Congrégation de Notre-Dame, l’exposition Sœurs et femmes d'exception se veut un hommage aux sœurs et au travail qu’elles ont accompli depuis le 17e siècle.

Inspirées par Marguerite, les sœurs qui ont traversé l’histoire ont toutes été déterminées à perpétuer son héritage: bâtir une société fondée sur des valeurs de justice sociale. Cette exposition met en lumière le parcours de neuf femmes avant-gardistes, ici comme ailleurs, qui se sont démarquées par leur implication, leur dévouement, leur ténacité et leur engagement hors du commun.

Dans l’humilité et l’anonymat, elles ont fait bien plus que de l’enseignement religieux. Elles ont, entre autres, permis à des femmes d’accéder à des études supérieures et à une plus grande autonomie financière. Politisées et engagées, elles n’ont jamais hésité à défendre les causes qui leur tenaient à cœur: autodétermination des Autochtones, lutte pour la libération des peuples, protection de l’environnement, etc.

L’œuvre de ces femmes se poursuit encore aujourd’hui. Sœur Violaine Paradis, âgée de 40 ans, continue de marcher sur les traces de Marguerite Bourgeoys. Habitée par la foi et le désir de voir sa société changer pour le mieux, cette ancienne comédienne a abandonné sa carrière pour joindre la congrégation et prêter main-forte aux organismes communautaires des quartiers Centre-Sud et Hochelaga-Maisonneuve.

Je pense que le message de Marguerite Bourgeoys est tellement actuel. Comment, aujourd’hui, on reconnaît l’importance de soutenir notre prochain? — Sœur Violaine Paradis

https://margueritebourgeoys.org/

Crédits

Réalisation: Sabrina Hammoum

Montage et caméra: Louis-Philippe Chagnon

Coordination: Isabelle Longtin