La Fabrique Culturelle

Icare

Icare se situe dans un lieu invisible, sans temps. C’est une bataille entre deux mondes. C’est une personne que tu aimes, qui t’aime, qui te quitte soudainement pour aller dans un monde invisible. C’est toi, les bras ouverts, qui espères pouvoir la rattraper. Des fois, tu t’y brûles; d’autres fois, elle t’éclaire. C’est essayer de courir aussi vite que les guépards et oublier de dormir.

Frédérique Bérubé et Nicolas Saluzzo, respectivement réalisatrice et interprète d'Icare, transmettent une partie de leur histoire avec la bipolarité au travers de la danse. Dans un but thérapeutique, mais aussi de sensibilisation, ils racontent à leur façon — en faisant référence au mythe d'Icare — cette période marquante pendant laquelle Nicolas était en crise. Marc-André Poliquin, chorégraphe, a travaillé en collaboration avec Roxanne Duchesne-Roy les mouvements avec Nicolas afin de reproduire dans la répétition sa perte de contact avec la réalité.

Crédits

Interprété par Nicolas Saluzzo

Réalisation, caméra et montage: Frédérique Bérubé

Chorégraphie: Marc-André Poliquin
Avec la collaboration de Roxane Duchesne Roy

Musique: Ben Shemie et Moby — The Poison Tree (David Lynch Remix)

Costumes: Olicorno

Interprètes: Merryn Kritzinger, Marc-André Poliquin, Arnaud Bodequin, Frederic Nadeau, Guillaume Morin, Harmonie Fortin-Leveillé, Jean-Francois Guilbault, Julia Barette-Laperrière, Marie-Philippe Sancerre, Maude Choquet-Blanchette, Sandy Bessette et Simon Fournier