La Fabrique Culturelle

Guillaume Arsenault, poète de l’invisible

Nourri par l’intangible, le territoire et le mouvement, Guillaume écrit en explorant son état d’apesanteur et sa gravité. Voici Presque, une pièce issue de son dernier album, La partie de moi qui tremble

Guillaume explique que tout l’album a été écrit en puisant dans sa sensibilité pour les va-et-vient omniprésents dans notre vie, comme la respiration ou les battements du cœur. 

Dans cette chanson inspirée d’un poème du Portugais Mário de Sá-Carneiro, on ressent parfaitement ce mouvement et ce rythme, qui sont brillamment soutenus par la musique électronique et une habile manipulation sonore. Les cris de paon et le bruit du travail du verre représentent les principaux sons travaillés sur cette pièce.

Pour créer son sixième opus, Guillaume s’est entouré d’une équipe composée de collaborateurs de longue date, tels Éric Proulx et Jean-Guy Leblanc, mais également de nouveaux complices, avec qui il a pu explorer autrement: Antoine Létourneau-Berger, Tom Jacques, Richard Dunn, Charles Imbeau et l’ensemble vocal Les Voyous.

L’album La partie de moi qui tremble fera sa sortie montréalaise le 12 novembre prochain au Ministère.

https://guillaumearsenault.bandzoogle.com/

Crédits

Presque: paroles et musique de Guillaume Arsenault

Télé-Québec GaspésieÎles-de-la-Madeleine :

Réalisateur, caméraman et monteur: Julien Leblanc

Coordonnatrice: Caroline Bujold

Technicienne en production: Ariane Gratton-Jacob