La Fabrique Culturelle

Terres fantômes, de Félix Lamarche

L’approche expérimentale de Terres fantômes, du cinéaste Félix Lamarche, nous plonge dans l’histoire de l’exode forcé de milliers de personnes de l'arrière-pays gaspésien ainsi que dans la disparition de leur territoire abandonné.

Dans les années 1970, l’application d’une politique d’aménagement du territoire de l’Est-du-Québec entraîne carrément la fermeture d’une dizaine de villages. Aujourd’hui, les délocalisés se souviennent de cette période traumatisante.

Dans le plus gros de Saint-Thomas, il y avait 1100 personnes à peu près qui étaient arrivées là à cause de la crise économique des années 1929-1930. Ils sont arrivés vers 1934-1935 les premiers. Puis, moi, j’suis parti de là à la fermeture, parce que ça a fermé en septembre, officiellement le 31 août 1971. Y a eu Bourassa qui est arrivé avec son hélicoptère. On n’avait pas vu d’hélicoptère à Saint-Thomas; ça faisait plusieurs décennies [rires], plusieurs siècles même [rires]. Il est arrivé pour annoncer la fermeture que tout le monde savait. — Terres fantômes, 2019

Les films de Félix Lamarche sont montrés tant au Canada qu’aux États-Unis, en Europe ou en Afrique. Terres fantômes fait partie des 16 films en compétition nationale Courts et moyens métrages dont Télé-Québec présentera le prix. La 22e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) se tiendra du 14 au 24 novembre 2019.

https://ridm.ca/fr/

Crédits

Réalisation et montage: Jérôme Scaglia

Caméra: David Jean et Jérôme Scaglia

Coordination: Isabelle Longtin

Crédits œuvre: Terres fantômes, 2019

Image, montage et production: Félix Lamarche

Musique et conception sonore: Robin Servant

Remerciements à Main Film.