La Fabrique Culturelle

La poésie transformée de José Claer

En faisant son coming out public en tant qu'homme trans, le poète José Claer a amorcé un important changement de cap littéraire. Alors qu'auparavant il «faisait de la dentelle», selon ses propres mots, il fait maintenant du «dental». Avec son nouveau recueil de poèmes, Mordre jusqu'au sang dans le rouge à lèvres — publié aux éditions L'Interligne et dédié à son grand ami et mentor Alexandre Deschênes —, Claer livre une poésie coup de poing, crue, nocturne et en joual, par-dessus le marché.

Depuis 2001, José Claer a écrit de nombreux romans, nouvelles et recueils de poésie. Parmi tous ceux et celles qui ont pu le croiser ou le voir à l'œuvre, peu se doutaient que jusqu'en 1995, José avait été Josée, une fille de Mont-Laurier qui, dès l'âge de huit ans, avait commencé à se sentir comme un garçon dans un corps de fille.

L'équipe de La Fabrique culturelle a rencontré José et Alexandre dans des coins sombres de Hull lors d'une nuit d'automne pour parler avec eux de poésie, d'identité et d'amitié.

Abonnez-vous à notre infolettre et découvrez nos plus récentes capsules et le meilleur de la culture de l'Outaouais et des Laurentides!

Crédits

Réalisation, caméra et montage: Thomas Bélanger

Coordination: François DesRochers et Nadine Deschamps

Merci à Alexandre Deschênes.