La Fabrique Culturelle

Richard Ferron, à la source des rumeurs

Richard Ferron œuvre à Baie-Comeau au sein du collectif de la Dérive. Il est récipiendaire du prix du CALQ œuvre de l’année sur la Côte-Nord 2019 pour son œuvre « Empreinte d’ici », une mosaïque élaborée grâce à la participation de la population de Baie-Comeau. D’ailleurs la participation citoyenne, les principes de l’art relationnel et de la co-création, sont au cœur de sa pratique artistique.

Au parc des pionniers, Ferron intervient sur une œuvre qu’il avait réalisée il y a quelques années, « La Fabrique d’imaginaire », qui faisait écho aux fondements industriels de la ville de Baie-Comeau. Il transforme donc cette œuvre en y apposant une mosaïque d’empreintes de mains et de bouches des résidents de sa ville, pour qu’advienne le « Banc des ouï-dire », d’où partiront les vraies rumeurs! D’une œuvre à l’autre il approfondit l’aspect social de la culture et la participation génère aussi un intérêt pour l’art actuel, le démystifie. Il dira :

À la croisée entre territoire, art et collectivité, Le Banc des Ouï-Dire propose une façon alternative de fabriquer notre cadre de vie en y associant les gens. Les participants deviennent les co-créateurs de leur propre quotidien telle une mémoire qui prend forme. Cette action a pour but de mettre en valeur tous les possibles à travers la participation citoyenne. Chacun peut ainsi laisser une trace permanente de son passage dans le temps à travers son action culturelle. Cette œuvre collective composée d'empreintes citoyennes se veut un lieu de mémoire ancré dans un espace donné pour tous.

https://www.richardferron.com/

Crédits

Caméra et montage : Guillaume Thibault
Réalisation : Guillaume Thibault et Virginie Lamontagne
Coordination : Virginie Lamontagne
Technicien en production régionale : Michel Neault

Merci à Marie-Hélène Beaudry et Francis Paradis!

Partagez avec nous l'effervescence culturelle de notre région. 
Abonnez-vous à l'infolettre Côte-Nord.