La Fabrique Culturelle

Fugitifs!

Esclavage au Canada — Une introduction par Webster

Il était une fois André, Lowcanes, Bell, Jack, Jacob, Joe, Nemo et Cash, Ismael, Bett, Robin, Lydia et Jane. Esclaves noirs au Canada du 18e siècle, ils reprennent vie et présence grâce à Webster. L'homme nous raconte.

Aly Ndiaye, alias Webster, consacre temps et passion à l’histoire des Noirs en Nouvelle-France et au Canada. Peu d’écrits ont traversé le temps… mais les annonces dans les journaux de l’époque en disent long à qui sait les lire. Esclaves enfuis, recherchés, avec description détaillée à l’avenant: ainsi, on connaît leurs noms et âge, et plus encore. De là, Webster a imaginé cette exposition maintenant accessible aux visiteurs du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ): Fugitifs!

Parallèlement à ce projet conçu avec le MNBAQ, Webster s’est allié à l’illustratrice ValMo pour publier Le grain de sable: Olivier Le Jeune, premier esclave au Canada aux éditions Septentrion.

Originaire de l'île de Madagascar, Olivier Le Jeune arrive dans la ville de Québec en 1629 en tant qu'esclave. Il avait 10 ans. Au-delà de son statut d'esclave, il est la première personne d'origine africaine à habiter de manière permanente au Canada. Ce livre, inspiré de ce qu'il a réellement vécu, suit le parcours d'Olivier Le Jeune, de sa capture à Madagascar jusqu'à son arrivée dans la ville de Québec. On apprend comment il a pu s'adapter à sa nouvelle réalité dans les débuts de la Nouvelle-France. (Source: site web des éditions Septentrion)

L'exposition Fugitifs! est présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Genèse du projet Fugitifs!

Sensible à l’inclusion ainsi qu’à la mise en valeur de ses collections, le MNBAQ est fier d’accueillir en ses murs Fugitifs!, un projet imaginé et orchestré par Webster, historien et artiste hip-hop.

Dix dessins grandeur nature, réalisés par neuf illustratrices et illustrateurs québécois, donnent un visage à 13 esclaves décrits dans des annonces publiées dans La Gazette de Québec et La Gazette de Montréal au 18e siècle. Ces œuvres seront intégrées à la galerie de portraits des notables, juste à l’entrée de la salle Devenir de l’exposition 350 ans de pratiques artistiques au Québec. Marie-France Grondin, designer au musée, a travaillé en collaboration avec Haythem Mojah afin de veiller à l’assemblage et au design graphique de cette installation temporaire très spéciale.

Voilà une façon unique de redonner un visage humain à des femmes, des hommes et des enfants déshumanisés par la servitude. Ainsi, André, Lowcanes, Bell, Jack, Jacob, Joe, Nemo et Cash, Ismael, Bett, Robin, Lydia et Jane apparaîtront aux visiteurs grâce au talent des artistes Paul Bordeleau, D. Mathieu Cassendo, Djief, Em, MALICIOUZ, Caroline Soucy, Richard Vallerand, MalMo et Amel Zaazaa. (Source: site web du MNBAQ)

https://www.mnbaq.org/exposition/fugitifs-1270

Crédits

Réalisation, caméra et montage: Mario Picard

Narration: Nimi Bounda

Stagiaire à la recherche: Fany Michaud

Technicienne en production régionale: Pauline Bolduc

Coordination Télé-Québec Capitale-Nationale: Marie-Claude Leclerc

Crédits œuvres:

Textes de Webster. Illustrations de ValMo. Le grain de sable: Olivier Le Jeune, premier esclave au Canada, Septentrion, Québec, 2019, 80 pages.

Artistes de l'exposition Fugitifs!: Paul Bordeleau, D. Mathieu Cassendo, Djief, Em, MALICIOUZ, Caroline Soucy, Richard Vallerand, ValMo et Amel Zaazaa.

Œuvres de l'exposition 350 ans de pratiques artistiques au Québec: avec l'aimable autorisation du Musée national des beaux-arts du Québec.