La Fabrique Culturelle

Solitudes sous la loupe

Vacarme des solitudes, du Théâtre des Grands Vents de Matane, est une pièce de théâtre portant sur l’incommunicabilité. C’est la suite du projet Chaos et cohérence, une série de résidences d’artistes ayant permis de créer des monologues autobiographiques dramatisés.

La mise en scène est signée Frédéric Boivin, qui partage la scène avec Lisa Ann Jungemann, Pierre-André Bujold et Nathalie Bernier.

Quatre solistes partagent un espace dépouillé et prennent la parole pour se raconter, avec toute l'humilité, la vulnérabilité et la lumière humaine possible… pour tenter un dialogue; une écoute, à tout le moins. 

... On a des chemins plus ouverts que d'autres dans notre cerveau... Souvent, ça vient de notre enfance; on a eu à réagir à une situation forte, notre instinct de survie nous a amenés dans une émotion. Et donc vu que la situation était forte ou même répétée, le chemin vers cette émotion s’est imprégné dans notre cerveau.

Et depuis, chaque fois qu’y arrive quelque chose… un stress ou un problème… on a tendance à emprunter ce chemin-là... pis c'est ça qui devient un pattern. […]

Du traumatisme à la résilience, Vacarme des solitudes traite de la difficulté (et de l'importance) de se dire véritablement et d'écouter véritablement quelqu'un d'autre que soi-même. (Source: http://theatredubic.com/saison-2018-2019/vacarmedessolitudes)

 

Crédits

Coordonnatrice: Diane Dubé

Réalisateur, caméraman-monteur: Bruno Leblond

Technicienne en production régionale: Sophie Roch