La Fabrique Culturelle

Ute Kanata (Ici au Canada), de Virginie Michel

2019, Année internationale des langues autochtones

Le 28 janvier 2019 marque le coup d’envoi de l’Année internationale des langues autochtones, proclamée par l'Assemblée générale des Nations unies, qui officialise ainsi la volonté de la communauté internationale de soutenir les peuples autochtones dans leurs efforts de préserver leurs savoirs et leur langue. En voici une belle illustration avec Ute Kanata (Ici au Canada), un court métrage réalisé par Virginie Michel.

Chanté en innu, l’hymne national du Canada résonne fièrement sur les côtes de Maliotenam. Pied de nez à Sir Adolphe-Basile Routhier, auteur du Ô Canada? Plutôt un manifeste poétique, l’Ute Kanata (Ici au Canada) de Virginie Michel revendique la reconnaissance des langues autochtones. Tourné en 2015 sur la Côte-Nord, à Maliotenam (qui signifie «ville de Marie»), Ute Kanata est interprété par une vingtaine de participants résidant dans la petite communauté. Ute Kanata (Ici au Canada) a été projeté notamment au Wairoa Maori Film Festival, en Nouvelle-Zélande, ainsi qu’au festival torontois imagineNATIVE Film & Media Arts Festival.

Cinéaste innue engagée de la communauté native de Mani-Utenam, Virginie Michel suit activement l'évolution politique de son peuple, notamment en ce qui a trait à la reconnaissance des langues des premiers peuples. Avec Ute Kanata, la cinéaste veut également démonter l’importante contribution des Autochtones «dans l’histoire du pays». En 2006, elle a réalisé le court métrage Anutshish tshitshitua mani (En ce jour, ô bonne madone). Un de ses rêves est de créer un dictionnaire interactif en langue innue destiné à l’éducation de la petite enfance.

Crédits

Réalisation: Virginie Michel

Avec la participation de: Kathleen André, Elizabeth Einish, Carmen Fontaine, Germaine Fontaine, Livia Fontaine, Martial Fontaine, Lyne Grégoire, Mathieu Grégoire, Younessa Jérôme, Kanessa Michel, Viriginie Michel, Marie-Josée Michel, Marie-Pascale Michel, Naïma Michel Rossignol, Evelyne Pinette, Charles St-Onge, Marjolaine Vollant St-Onge, Utshekatakuss Vollant et Ntshukuss Vollant 

 

Caméra: Sandrine Brodeur-Desrosiers, Geneviève Dulude-De Celles et Karen Pinette
Enregistrement sonore: Sandrine Brodeur-Desrosiers

Montage: Sandrine Brodeur-Desrosiers et Geneviève Dulude-De Celles
Coordonnatrice locale: Andakye Vollant

Cinéastes-accompagnatrices: Sandrine Brodeur-Desrosiers et Geneviève Dulude-De Celles

Intervenante jeunesse et assistante à la formation: Jacinthe Beaudet
Remerciements à ITUM, à la Maison de la famille de Mani-Utenam, au Musée Shaputuan et à l'Institut Tshakapesh