La Fabrique Culturelle

Le Morrin Centre et L'Institut Canadien

Deux destins croisés dans le Vieux-Québec

Riches histoires que celles du Morrin Centre et de L’Institut Canadien, deux institutions nichées dans le Vieux-Québec depuis la première moitié du 19e siècle. Nos invités spécialistes, Louisa Blair et David Mendel, nous racontent.

Qu’ont en commun L’Institut Canadien et le Morrin Centre? Bien sûr, ce sont des voisins. De plus, ces deux lieux de culture se trouvent parmi les plus anciens du genre au Canada. Mais, surtout, chacun d’eux garde ses portes ouvertes encore et toujours à qui veut bien les franchir: L’Institut Canadien gère le réseau de la Bibliothèque de Québec et la Maison de la littérature; le Morrin Centre, quant à lui, est un centre culturel de langue anglaise et un site d’interprétation historique.

Alors que le Morrin Centre a conservé ses attributs victoriens (la bibliothèque est un bijou digne de Dickens!), la conversion de L’Institut Canadien en Maison de la littérature s’inscrit dans un courant résolument moderne. Cela dit, on y reconnaît les caractéristiques architecturales de l’église d’origine ainsi que différents ornements. Cette église — le temple Wesley — a desservi la communauté méthodiste dès 1848. Il a fallu attendre 1944 pour que L’Institut prenne possession des lieux, jusqu’à ce que le projet de Maison de la littérature s’y incarne en 2015.

Son voisin, le Morrin Centre, témoigne du parcours de la communauté de langue anglaise à Québec. Bâtiment construit comme prison commune entre 1808 et 1813 (des pendaisons y ont déjà été organisées), il a été reconverti dès 1862 en lieu d’études supérieures anglaises, le Morrin College, jusqu’au début du 20e siècle. Puis la Literary and Historical Society of Quebec (fondée en 1824) y a trouvé place en 1868, dans ce qui est devenu depuis le Morrin Centre.

C’est ainsi que se côtoient dans le Vieux-Québec deux lieux uniques et splendides, témoignant par leur présence de l’apport des cultures française et anglaise à l’histoire de cette ville depuis plus de 170 ans.

Nos invités

Louisa Blair est écrivaine, traductrice, réviseure et historienne. Entre autres publications, elle a cosigné avec Patrick Donovan et Donald Fyson le livre Étagères et barreaux de fer: une histoire du Morrin Centre, publié aux éditions Septentrion en 2016.

David Mendel est écrivain, historien de l’art et président de l’agence Visites Mendel. Originaire d'Ottawa, il habite le Vieux-Québec depuis 1976. Engagé dans la préservation des lieux historiques de la ville, il est aussi conférencier réputé à l'intérieur comme à l'extérieur de nos frontières.

http://www.institutcanadien.qc.ca/

Crédits

Caméra, montage et réalisation: Marilyn Laflamme

Technicienne à la production: Pauline Bolduc

Coordination Télé-Québec Capitale-Nationale: Marie-Claude Leclerc 

Photos d'archives reproduites avec l'aimable autorisation de L'Institut Canadien de Québec ainsi que celle du Morrin Centre.