La Fabrique Culturelle

Monique Durand, «Saint-Laurent mon amour»

Prix du CALQ 2018 – «Œuvre de l’année sur la Côte-Nord»

Le fleuve Saint-Laurent serait le personnage le plus important de l’histoire du Québec, selon Monique Durand, lauréate du prix «Œuvre de l’année pour la Côte-Nord» du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), édition 2018, pour son roman Saint-Laurent mon amour. Après tout, les explorateurs y ont emprunté ses eaux, les gens se sont installés sur ses rives, et il continue inexorablement de faire partie de nos vies.

Le Saint-Laurent coule sous la fenêtre de Monique Durand depuis son enfance, à Montréal. Elle suivra son cours à Rimouski et, enfin, sur la Côte-Nord. L’auteure et collaboratrice au quotidien Le Devoir y a parcouru ses rives d’est en ouest, rencontrant ses gens et relatant ses humeurs changeantes comme ses multiples visages. Saint-Laurent mon amour lui reste ainsi fidèle, reprenant en partie des textes déjà publiés.

Saint-Laurent mon amour se présente sous la forme de récits composant autant de ses chapitres. Récits de vies, contemporaines ou anciennes. Portraits d’hommes et de femmes dont l’existence est emmaillée à lui, le fleuve. Ode aux gens simples, jamais en représentation d’eux-mêmes, offerts comme un grand livre dont les pages tournent avec le vent du large. (Source: Mémoire d’encrier

Monique Durand a été récompensée en 2014 du prix Jules-Fournier du Conseil supérieur de la langue française pour son œuvre dans la presse écrite québécoise. Elle a également reçu le prix «Œuvre de l’année pour la Côte-Nord» du CALQ en 2016 pour son roman Le petit caillou de la mémoire.

http://memoiredencrier.com/monique-durand/

Crédits

Coordination: Virginie Lamontagne
Caméra, montage et réalisation: Guillaume Thibault
Technicien en production régionale: Michel Neault

Nous tenons à remercier la direction de l'hôtel Château Arnaud, à Sept-Îles, qui nous a permis de tourner dans ses locaux.