La Fabrique Culturelle

«Le vertige des possibles», par Mathieu Savoie

Le photographe Mathieu Savoie a choisi de prendre du recul pour faire une évaluation de sa motivation dans la poursuite de son art. Sa réponse: l’être humain avec un grand H, dans ce qu’il a de plus personnel, est au cœur de sa quête.

Sa plus récente installation, un projet photographique participatif créé dans le cadre d’un projet de développement culturel de la Ville de Matane, en témoigne. Le vertige des possibles traite des rêves et des craintes.

La démarche artistique de Mathieu Savoie a été de rencontrer 105 personnes de la région et d'ailleurs pour leur poser trois questions: quels sont vos rêves? Qu'est-ce qui vous empêche de vous dépasser dans vos projets? Quels sont vos trucs pour dépasser vos craintes?

L’objectif est de démontrer que nous avons tous la possibilité de réaliser nos projets, nos rêves; que tout est possible lorsque nous trouvons la solution pour mettre en place nos idées. Je souhaite faire voyager le spectateur à travers son destin en l’invitant à se questionner sur son cheminement par l’intermédiaire de la centaine de portraits qui gravitent en cette installation.

Vous êtes invités et invitées à percevoir les ambitions des autres; à vous questionner sur les vôtres; à chercher une façon de réduire vos craintes; à foncer dans la vie. 

L’objectif est aussi de permettre au public d’accéder facilement à la culture et de le conscientiser à une œuvre singulière en le faisant participer concrètement à celle-ci. 

Les photos des gens et leurs réponses sont installées sur un pont-passerelle reliant deux îles du parc des îles, à Matane.

Son rêve était de créer cette installation. Quelques embûches se sont dessinées sur son chemin, ce qui donne tout son sens à son projet et le rendant véritablement à hauteur d’homme.

Source: https://www.facebook.com/mathieusavoieartiste/photos/a.103623959751529/1833631073417467/?type=3&theater

 

Crédits

Coordonnatrice: Marie-Claude Paradis

Réalisateur: Bruno Leblond

Caméraman-monteur: Bruno Leblond

Technicienne en production régionale: Sophie Roch