La Fabrique Culturelle

Berceau de l'occupation du territoire

Le poste de traite de Chicoutimi

Depuis quelques années, c’est sur le site de l’ancien poste de traite de Chicoutimi que des fouilles archéologiques importantes sont réalisées chaque été. Occupé depuis 5000 ans, ce lieu, véritable joyau patrimonial au cœur du centre-ville de Saguenay, est considéré comme le site fondateur de Chicoutimi.

D’abord fréquenté par les Amérindiens, cette rive au confluent des rivières Chicoutimi et Saguenay a été un important point de rencontre et d’échange entre les commerçants et les Autochtones sur le territoire, allant de Tadoussac à la baie d’Hudson. Dès 1676, le site a accueilli le premier établissement permanent des Européens à l’intérieur des terres du Saguenay.

Dans le cadre d’un partenariat entre le Musée régional de la Pulperie de Chicoutimi, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et la Ville de Saguenay, la recherche, la mise en valeur et la diffusion du projet sont rendues possibles de façon permanente. Les fouilles se poursuivent donc depuis 2013, en présence du public qui visite le lieu d’interprétation. Le résultat du travail saisonnier permet la mise à jour annuelle des informations et la présentation des artefacts à l'occasion d’une exposition accessible au musée du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Exposition Chek8timi — Jusqu’où l’eau est profonde

Vous pouvez vivre une expérience immersive au cœur de l’histoire du poste de traite de Chicoutimi grâce à une exposition interactive historique et archéologique présentée à la Pulperie de Chicoutimi. L’histoire de la région étant intimement liée à sa géographie, l’objectif principal de l’exposition est de raconter cette histoire par la lunette du site historique du poste de traite de Chicoutimi, à la fois à l’intérieur du musée (dans une salle d’exposition) et à l’extérieur, directement sur le site de l’ancien poste de traite de Chicoutimi.

https://www.pulperie.com/parc-chek8timi/

Crédits

Coordination: Télé-Québec Saguenay–Lac-Saint-Jean : Jocelyn Robert

Réalisation, caméra et montage: Sylvie Gravel

Technicienne de production: Julie Pelletier

Remerciements: Gisèle Piédalu, Cathleen Vickers, Rémi Lavoie et Danny Cloutier