La Fabrique Culturelle

Martine Cyr et les gardiens silencieux

Martine Cyr a quitté les Îles de la Madeleine il y a plus de 18 ans. Artiste peintre et autodidacte, elle s’est installée dans les Laurentides. En 2011, à la recherche de silence, d’un endroit où la présence humaine (surtout sonore) se ferait plus discrète, elle découvre les marécages, qui lui rappellent le côté paisible du bord de la mer. À force de le côtoyer, elle est devenue «marécage»! Et puisque la peinture reste subjective, Martine s’est mise à la photo, afin de prouver que tout ce qu’elle voyait était réellement beau.

Depuis 5 ans, elle se consacre entièrement, passant des journées complètes, d’un marécage à l’autre, un peu partout au Québec. Ses œuvres (peintures, photos, vidéos) témoignent de la beauté de ces endroits méconnus, souvent décrits comme étant insalubres, malodorants, nuisibles… Et pourtant, ces endroits sont essentiels pour notre système, sont lieux de naissance de plusieurs animaux et insectes. Par la beauté donc, Martine Cyr veut nous amener à connaître ces endroits, qu’on sache que ça existe, que la vie part de là. Leur préservation est aussi importante que celle des rivières ou des océans qui eux, jouissent d’une visibilité beaucoup plus éclatante.

Bientôt, elle ira rejoindre la communauté Cri, dans le coin de la Baie-James. Toujours motivée par le même dessein, elle côtoiera cette fois des gens qui fréquentent ces milieux humides, des gens pour qui le marécage fait partie intégrante de leurs habitudes de vie. À suivre!

http://martinecyr.com/

Crédits

Réalisation, caméra et montage : Yves Whissell

Coordination : François DesRochers et Nadine Deschamps

Crédits-Oeuvres : Les gardiens silencieux, Les Éditions du Grand Élan, 2018;  Vie de hérons, Martine Cyr

Crédits photos: Martine Cyr