La Fabrique Culturelle

Mandala : art éphémère et lâcher-prise

Né au Tibet, Lama Lobsang Samten s’est exilé vers l’Inde en 1985 pour y entamer de longues études monastiques. En 1997, il reçoit une invitation pour le Québec, où il vit depuis 1998. Fondateur du Centre Paramita de bouddhisme tibétain du Québec, il porte le prestigieux titre de Guéshé ou docteur en philosophie bouddhiste tibétaine. Depuis son arrivée au Québec, Lama Samten s’est donné pour mission de rendre accessibles au grand public la méditation et la philosophie bouddhiste.

L’une des manières d’y parvenir consiste à créer en public ces éblouissants mandalas. Oeuvre complexe tant dans ses codes que son exécution, elle demande une maîtrise absolue, à la fois spirituelle et gestuelle.

Puis, après quatre jours de travail et de méditation, vient la cérémonie du démantèlement, où le mandala redevient poussière en quelques secondes, où l'art s’élève à une tout autre dimension symbolique.

Crédits

Coordination : Patrick Douville
Caméra, montage et réalisation : Jean-Luc Daigle
Technicienne en production régionale : Marie-Josée Desjardins

MERCI à :
- Jean-François, Mathieu et Denis du Musée des Religions du monde de Nicolet, où le mandala fut réalisé du 14 au 17 mai 2018.
- Suzanne Dupuis et Yalin Li.