La Fabrique Culturelle

Nicolas Tittley à Formule Diaz

Top 3 de la semaine

À Formule Diaz, les choix des trois capsules de Nicolas Tittley qui se distinguent cette semaine à La Fabrique.

Détour en Estrie pour rencontrer Christian Guay-Poliquin, auteur du livre Le poids de la neige. On passe par Val-d'Or pour croiser une photographe qui convie des couples de tous les horizons, et les invite à s'embrasser afin d'immortaliser ces moments de tendresse uniques. Et on termine au Saguenay, où un podcast a été créé à partir de l'œuvre de trois conteurs issus du Festival de conte autochtone Atalukan de Masteuiach.

OFFREZ-MOI UN BAISER ! KARINE HÉBERT En 2017, l'artiste interdisciplinaire Karine Hébert a entrepris une cueillette de baisers à travers l'Abitibi-Témiscamingue. L'artiste a invité des couples à s'embrasser pour être photographiés dans le but d'en faire une exposition plus large portant sur le désir et l'érotisme. C'est à La Sarre, au bistrot Rouge Café que La Fabrique culturelle a rencontré Karine Hébert lors d'une collecte de baisers. Il n'est pas question pour elle d'embrasser des gens, mais plutôt que des couples de personnes âgées de 18 ans et plus s'embrassent pour elle dans l'espace public.

LE POIDS DE LA NEIGE | CHRISTIAN GUAY-POLIQUIN La Fabrique culturelle rencontre Christian Guay-Poliquin sur sa terre natale à Saint-Armand pour nous parler de son deuxième roman Le poids de la neige. Grâce à l'ensemble de son parcours littéraire, il remporte le Prix relève Culture Montérégie - La Fabrique culturelle. Le poids de la neige c'est un huis clos dans un contexte de panne d'électricité, où deux personnages doivent survivre ensemble pour passer l'hiver. « Nous avons voulu fuir le sort qui nous était réservé et nous voilà engloutis par le cours des choses. Avalé par une baleine. Et très loin de la surface, nous espérons qu’elle nous recrache sur le rivage. Nous sommes dans le ventre de l’hiver, dans ses entrailles. Et dans cette obscurité chaude, nous savons que nous ne pouvons jamais fuir ce qui nous échoit. » ― CGP. Christian Guay-Poliquin a remporté de multiples prix pour ce roman dont le prestigieux Prix littéraire du Gouverneur général.

ATALUKAN Une série radiophonique à découvrir. Atalukan signifie « mythe » en langue ilnue. Atalukan, c’est aussi le nom du Festival de contes et légendes de Mashteuiatsh qui se déroule chaque été sur le bord du majestueux lac Saint-Jean, le Pekuakami, cette mer intérieure sur laquelle ont navigué des centaines de générations de Pekuakamiulnuatsh depuis des millénaires. En traversant les saisons, le territoire et le temps, les peuples des Premières Nations défendent une culture riche transmise par une tradition orale toujours vivante. Avec Atalukan, La Fabrique culturelle vous propose trois rencontres avec autant de narrateurs à l’imaginaire prolifique et à la mémoire fidèle. Bon voyage !

Formule Diaz est présentée le lundi à 21 h sur les ondes de Télé-Québec et rediffusée le vendredi à 11 h et le dimanche à 14 h.

Visionnez cet épisode complet de Formule Diaz.

Crédits

Produit par Trio Orange

Réalisatrice-coordonnatrice : Marie Carpentier