La Fabrique Culturelle

Marcel Barbeau

V i b r a t o

Comment définir Marcel Barbeau, sinon par le mouvement? Ce mouvement qui rythme chacune de ses œuvres, mais qui caractérise également ses élans de création, lui qui fut un des créateurs les plus libres, éclectiques et prolifiques de l’histoire de l’art au Canada. Parmi ses nombreuses explorations, il y a celle de l’art optique, déclenchée par une rencontre marquante avec le compositeur allemand Karlheinz Stockhausen en 1958.

Créée en 2016 par le Musée d’art de Joliette et présentée au Centre d’exposition Raymond-Lasnier de Trois-Rivières jusqu’au 25 mars 2018, l’exposition Vibrato propose une expérience quasi physique. Certes l’art optique produit son effet, mais il y a plus : on perçoit des vibrations, des ondes, une pulsation, et ce, dès les premiers dessins annonçant les œuvres majeures, comme ce troublant Rétine II ou Rétine Feluette.

Bien qu’il soit décédé en 2016, l’œuvre du maître semble plus vivante et pertinente que jamais, notamment grâce au travail de la Fondation Marcel-Barbeau, que dirige l’historienne de l’art Ninon Gauthier, conjointe de l’artiste pendant plus de 47 ans. Le Musée national des beaux-arts du Québec lui consacrera également une importante rétrospective dès octobre.

http://www.cer-l.com/

Crédits

Coordination : Patrick Douville
Caméra, montage et réalisation : Jean-Luc Daigle
 

Crédits - Oeuvres
Marcel Barbeau 
Merci à Ninon Gauthier pour l'autorisation.