La Fabrique Culturelle

Nicolas Tittley à Formule Diaz

La Fabrique fait voyager

Les choix de La Fabrique cette semaine nous font beaucoup voyager. Au Bas-Saint-Laurent, avec Baptiste Grison, un photographe un peu poète qui capte des images de paysages habités. En Estrie, avec Nathalie Sanche, une sculptrice qui crée des œuvres monumentales en papier. Et un peu partout dans le monde, grâce à plusieurs courts métrages tirés de la programmation des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), disponibles sur le site de La Fabrique.

CHASSEUR DE PAYSAGES | LA POÉSIE PHOTOGRAPHIQUE DE BAPTISTE GRISON Chaque jour ou presque, même par temps froid, le photographe Baptiste Grison déambule le long des berges du Saint-Laurent. Il observe les grands bateaux qui attendent leur pilote, immobiles au milieu du fleuve derrière des îles, scrute l’estran et poursuit sa marche. L’artiste s’intéresse aux paysages habités et explore les relations complexes que les individus et les sociétés entretiennent avec leurs espaces de vie. Pour lui, les paysages sont des sommes de phénomènes en raison des rencontres qu'on y fait, des histoires qui s'y révèlent et de l'expérience sensorielle qu'on en retire. Sa pratique du paysage est habituellement liée à la notion de mouvement et de traversée. Auteur de la série photographique Fatima (2015-2017), il décrit la publication de son troisième livre comme étant l’objet de l’aboutissement d’une pratique libre, autonome, indépendante et fortement inspirée du roman 2666 de l’écrivain espagnol Roberto Bolano. La démarche de réalisation de Fatima témoigne d’un désir de rupture avec les conventions et se veut un affront à l’image traditionnelle. C’est également l’affirmation d’un éclatement formel, l’exercice d’une moins grande unité formelle dans la manière de présenter et de juxtaposer les clichés. Une tentative de questionner et de créer des formes nouvelles. 

RENCONTRES INTERNATIONALES DU DOCUMENTAIRE DE MONTRÉAL On voyage un peu partout dans le monde grâce à plusieurs courts métrages tirés de la programmation des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), disponibles sur le site de La Fab, dont le court métrage d’Alexandre Lefebvre Prends ma mainChloé, Alex et Salma sont aveugles ou atteints d’une cécité importante. Entre l’enfance et l’âge adulte, ils cherchent chacun à leur façon de trouver leur place dans le monde. 

DENSITÉ | NATHALIE SANCHE Ses œuvres dansent, s'illuminent, volent, pointent et semblent gagner en poids vu leur densité. L'artiste sculpteure Nathalie Sanche, explore actuellement le papier qui l'entraîne dans un état de création tout en silence et en douceur. Après avoir travaillé plus de dix ans avec des meules électriques, très physique, de façon industrielle et dans un contexte extrêmement bruyant, Nathalie Sanche avait besoin d'une renaissance. « Je descendais dans un sous-sol et au plafond il y avait des nymphes comme des cocons avec le tissu laineux blanc et quelques-uns avaient des ailes sorties comme un papillon. C'était un rêve qui m'a marqué donc j'ai débuté avec les cocons de soie pour ensuite rouler les feuilles de papier pour aller chercher de la porcelaine de haute qualité, une sensualité, des courbes, des rondeurs. Puis les pièces se sont mises à vouloir tourner, danser, à vouloir s'élever comme des ailes de papillon » ― Nathalie Sanche. L'Expo Papier au Centre culturel Yvonne L. Bombardier de Valcourt présente deux artistes ; Vanessa Alarie et Nathalie Sanche du 21 janvier au 22 avril 2018. À travers les œuvres épurées et monumentales de Nathalie Sanche [Densité] ainsi que celles délicates et détaillées de Vanessa Alarie [Légèreté], cette exposition met en valeur le papier en jouant avec l’ambiguïté des perceptions visuelles.

Formule Diaz est présentée le lundi à 21 h sur les ondes de Télé-Québec et rediffusée le vendredi à 11 h et le dimanche à 14 h.

Visionnez cet épisode complet de Formule Diaz.

Crédits

Produit par Trio Orange

Réalisatrice-coordonnatrice : Marie Carpentier