La Fabrique Culturelle

Les chemins sont en fer

Marc Bert et Karine LeBlanc

MARC BERT, KARINE LEBLANC | Québec | Expérimental | 2016 | 5 min

Synopsis : Ancré dans le paysage gaspésien depuis plus de 100 ans, le chemin de fer subira les aléas des besoins politiques et économiques de la région, mais aussi du temps qui passe. Les chemins sont en fer propose un tableau où l’on rencontre le rail gaspésien personnifié par une marionnette. Comme cette dernière, le rail dépend aussi de la volonté de son manipulateur…

Ce court s’est mérité le prix ARRQ – Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec, en août 2016, lors de la 2e édition du Concours de courts métrages gaspésiens. Ce concours était présenté par les Percéides, Festival international de cinéma et d’art de Percé. 

Biographie : En Gaspésie depuis 11 ans et autodidacte de formation, Marc Bert travaille avec plusieurs Télés communautaires et offre des services de réalisation, montages et formations vidéos avec sa compagnie « chrysalide ». Les paysages, les gens et les organismes qu’ils côtoient sont une source d’inspiration pour ses projets personnels. Après avoir intégré l’organisme « Produire la santé ensemble » à Val d’Espoir, Bert réalise son premier moyen métrage, du même nom, en 2013, qui a été présenté au Festival du documentaire Vue sur Mer de Gaspé. Aujourd’hui réalisateur nomade, il parcourt le monde pour chercher l’inspiration par les expériences, les rencontres et les découvertes.

Biographie : Karine a fondé sa compagnie de théâtre de marionnettes « La Tête Salée » en 2015 après un parcours singulier. Elle a fait des études en géographie et développement local qui l'ont amené à travailler auprès de différents organismes de la région, elle a publié le livre: Les Cracheurs d'eau,  voyagé en voilier et finalement, réalisé son rêve de suivre une formation professionnelle de l’acteur marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues de Paris.

Sa démarche est maintenant de travailler avec des organismes afin d’ancrer sa création dans la réalité régionale en proposant à des organismes de communiquer autrement, par l’art. Ainsi, elle peut  marier ses deux métiers : le développement communautaire et l’art de la marionnette.

Entre mai 2015 et août 2016, la Tête Salée a gagné le prix Coup de Cœur au concours Ose entreprendre, créé 3 spectacles vus par plus de 1000 personnes et une forme déambulatoire, la tricoteuse d’imaginaire.

https://vimeo.com/chrysalideimage

Crédits

Réalisation : Marc Bert et Karine LeBlanc

Caméra et montage : Marc Bert

Musique : Marc Bert

Marionnettiste : Karine LeBlanc