La Fabrique Culturelle

Regard de Kathleen Walsh-Moleski sur la diversité culturelle

Origines Côte-Nord

La Côte-Nord a de multiples visages : celui des grandes industries, celui des espaces à n’en plus finir, mais avant tout, celui des gens qui habitent son territoire. Derrière ces gens, il y a de multiples histoires qui sculptent la région, notamment celles de ceux qui sont arrivés d’autres pays pour s’y établir, y travailler et y rester. Le projet Origines Côte-Nord de l’artiste Kathleen Walsh-Moleski, présenté sous la forme d’une grande carte de la région, s’intéresse à la diversité des nationalités qui occupe ce vaste territoire. Considérant aujourd’hui Sept-Îles comme sa maison, l’artiste Kathleen Walsh-Moleski a passé la plus grande partie sa jeunesse à bouger de ville en ville dans tout l’Est des États-Unis.

Née à New York et licenciée en arts et lettres du Notre Dame Collège de Cleveland, aux Etats-Unis, elle immigre au Canada en 1966 et s’établit à Sept-Îles en 1989. Elle est surtout connue pour l’exposition Forêt ensorcelée, une étude impressionniste des arbres (2003, New York 2004). En 2008 la photographe figure parmi douze artistes en vedette dans la publication Impressions du territoire : parcours de 12 artistes septiliens. Kathleen Walsh-Moleski a fait partie des expositions et des résidences du centre d’artistes PANACHE art actuel : Éc-Art – Distance (une thématique de la distance en contexte nord-côtier, 2011), Territoire magnétique (2013), Mouvances boréales (dans le cadre de la 6e édition des Rencontres culturelles à Montréal, 2014) et Quétachou : résilience du territoire (2015). 

(source : Musée régional de la Côte-Nord)

http://www.journeesdelaculture.qc.ca/activite/22105/origines-cote-nord.html

Crédits

Coordination : Michel Neault

Réalisation, caméra, montage : Guillaume Thibault