La Fabrique Culturelle

Tête-à-tête avec Léa Pool

Entrevue la réalisatrice de « Et au pire, on se mariera »

Juste avant la sortie en salle de son dernier long métrage Et au pire, on se mariera, Léa Pool s'est prêtée au jeu de l'entrevue. Tête-à-tête avec une cinéaste aguerrie.

La sortie d'un nouveau film devient le prétexte parfait pour aborder certains points : regard sur le métier; les types de publics; être une femme dans ce milieu, un combat?

J'ai jamais senti que j'allais au front parce que j'étais une femme cinéaste. Mais, c'est sûr que ce qui est difficile, c'est de durer.

Arrivée au Québec en 1975, à l'âge de 25 ans, Léa Pool obtient un baccalauréat en communications (UQAM). De fil en aiguille, elle signe un premier long métrage en 1984 : La femme de l'hôtel. Suivront Anne Trister (1986); À corps perdu (1988); différentes participations à des projets comme Montréal vu par... On se rappellera, entre autres : Emporte-moi (1999), La Dernière Fugue (2010) et plus récemment, La Passion d'Augustine (2015).

Et au pire, on se mariera a fait partie de la Sélection officielle du Festival de cinéma de la ville de Québec (2017).

http://kfilmsamerique.com/fiches/et-au-pire-on-se-mariera.shtml

Crédits

Coordination Télé-Québec Capitale-Nationale : Marie-Claude Paradis, Pauline Bolduc

Réalisation, caméra et montage : Mario Picard

Entrevue : Pierre Blais

Crédits-Œuvres : Et au pire, on se mariera. Long métrage réalisé par Léa Pool. Scénario : Sophie Bienvenu et Léa Pool, à partir du roman éponyme de Sophie Bienvenu. Avec Sophie Nélisse, Karine Vanasse, Jean-Simon Leduc, Mehdi Djaâdi et Isabelle Nélisse. Production : Lyla Films (Québec), Louise Productions (Suisse). Distribution : K-Films Amérique.