La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle

Billet

15 recommandations pour le Salon du livre de Montréal

15 novembre 2016

Du 16 au 21 novembre, c’est la fête des livres et des auteur(e)s! Pour sa 39 édition, le Salon du livre de Montréal offre des activités et des rencontres privilégiées avec les acteurs et actrices du monde littéraire du Québec et d’ailleurs. Pour s’y retrouver, on vous fait une petite sélection: voici nos recommandations!

5 auteur(e)s à rencontrer

Audrée Wilhelmy
On aime des auteur(e)s qu’elles/ils nous offrent une porte d’entrée dans leur imaginaire. Audrée Wilhelmy le fait avec brio: avec ses excellents romans, mais aussi dans son blogue où l’on suit, fascinés, le parcours de ses idées qui prennent souvent la forme de superbes croquis. Récemment en voyage à Rome pour une résidence d’écriture, on a pu suivre ses réflexions d’auteure exilée.

Maude Veilleux
Évoluant dans le monde littéraire depuis un moment tant comme poète que romancière, Maude Veilleux s’est révélée à un nouveau public cet automne avec une autofiction assez crue intitulée Prague. Un livre où l’on parle beaucoup de sexe, mais avant tout de la complexité des émotions humaines.

Éric Mathieu
Le roman surprenant de l’automne. Une écriture qu’on retrouve peu au Québec et qui nous rappellera certains auteurs américains à la Paul Auster ou, encore, certaines plumes japonaises comme Yoko Ôgawa. Disons-le, Éric Mathieu a mis la barre très haut avec Les suicidés d’Eau-Claire.

Geneviève Drolet
Le guide des saunas nordiques nous aura permis de connaître cette jeune auteure qui a déjà trois romans derrière la cravate. Ce petit ovni littéraire nous fait découvrir une plume unique qui donne bien envie d’aller explorer ses anciens titres.

David Clerson
Les livres de Clerson sont fabuleusement étranges et glauques. Après le célébré Frères (Grand Prix littéraire Archambault 2014), il poursuit son exploration de la relation filiale avec En rampant, un troublant roman plutôt noir et qui sent la terre…

5 petites maisons d’édition à (re)découvrir

La Mèche
Elle prend de plus en plus de place cette petite maison d’édition! D’abord timide, la voilà qui nous amène des titres solides comme, on l’a vu plus tôt, Les suicidés d’Eau-Claire d’Éric Mathieu et aussi Le chasseur inconnu de Jean-Michel Fortier (finaliste au Grand Prix Archambault 2015). Forte de son éditeur Pierre-Luc Landry, lui-même écrivain, professeur et immense curieux, La Mèche a en main tous les éléments pour faire… exploser le monde littéraire!

Le Cheval d’Août
Même pas de site web, une simple page sur Facebook; la maison d’édition se fait discrète. Elle laisse plutôt parler les livres et les auteur(e)s d’elles/eux-mêmes et… ça fonctionne! Il faut dire qu’avec des plumes, célébrées, comme celles de Sophie Bienvenu (Autour d’elle) et Fanny Britt (Les maisons), on ne se surprend pas de l’engouement autour de la jeune écurie!

À voir : On rencontre Fanny Britt alors qu’elle reçoit, tout chaud, tout neuf, son roman «Les maisons»

Tête Première
Qu’on pense au roman Le guide des saunas nordiques (Geneviève Drolet), Les fleurs carnivores (Marie-Chantale Gariépy) ou encore Jeanne chez les autres (Marie Larocque), un constat s’impose: cette éditrice fait les choses autrement. Petits ovnis littéraires, les livres de Tête Première s’imprègnent dans notre esprit et y restent.

Le Quartanier
La plus si petite maison d’édition porte tout autant des succès populaires comme La déesse des mouches à feu (Geneviève Pettersen) ou L’année la plus longue (Daniel Grenier) que des titres nichés comme Calvacade en cyclorama de l’artiste Marc-Antoine K. Phaneuf ou encore un auteur singulier (et prolifique) comme Hervé Bouchard. Éclatée (elle fait même dans la littérature jeunesse maintenant!), elle s’abreuve à des sources extrêmement variées et chapeaute des auteur(e)s définitivement talentueux.

À voir : Samuel Archibald parle de son premier livre jeunesse Tommy l’enfant-loup

La Peuplade
Un couple au Saguenay et une envie folle de lancer une maison d’édition. Voilà ce qui trottait dans la tête de Mylène Bouchard et Simon Philippe Turcot, il y a 10 ans. De cette envie est née La Peuplade, belle plateforme d’édition qui nous a donné des titres comme le brillant Soleil (David Buchet), le charmant L’angoisse du poisson rouge (Mélissa Verreault) et le jouissif À la recherche de New Babylon (Dominique Scali).

À voir : L’auteure Marie-Andrée Gill nous parle de son recueil de poésie Frayer paru chez La Peuplade

5 activités à faire

Sur la piste du polar québécois
Au Québec, on aime le polar. Pour preuve, chaque année la ville de Saint-Pacôme remet le Prix Saint-Pacôme du roman policier alors qu’à Knowlton, on le célèbre avec les Printemps meurtriers! Cette discussion avec des maîtres du genre, dont Johanne Seymour et Jean-Jacques Pelletier, risque de plaire!

À voir : Maureen Martineau : D’un drame à l’autre


C’est moi Frida: bricolage avec Cara Carmina
Le mot féminisme est sur toutes les lèvres et partout on milite pour offrir des figures féminines libérées et fortes aux jeunes générations. Dans cet atelier, c’est celle de Frida Khalo qui est utilisée, inspirée du livre Frida, c’est moi, écrit par Sophie Faucher. Un bel après-midi avec l’illustratrice de l’album, Cara Carmina!

Revue Les Libraires: nouveau look, nouvelles plumes
Nos amis Les Libraires font peau neuve: une refonte complète de leur magnifique revue qui est encore plus belle! Une partie de l’équipe sera sur place pour discuter des changements apportés à leur média et du rôle qu’ils ont au sein de la communauté littéraire québécoise.

À voir : Les Libraires présente la nouvelle mouture de leur revue!

Le livre féministe aujourd’hui, vague de fond ou saveur du mois?
Alors que les Éditions du Remue-Ménage célèbrent 40 ans d’existence, une libraire féministe ouvre ses portes à Montréal. Mode, tendance ou véritable changement qui s’opère dans le monde du livre? Un débat qui risque d’être fort intéressant!

Le roman graphique: la bande dessinée en mutation
Avec des acteurs importants du milieu de la BD tel que Guy Delisle et animé par Jean-Dominic Leduc, journaliste et propriétaire de la Libraire Z, spécialisée en BD, on imagine que la discussion sera palpitante et qu’on en apprendra beaucoup!

À voir : François Miville-Deschênes | Quand chaque planche est une œuvre d’art

Vous aimeriez aussi : notre série Lis T’Classiques!

 

Recevez notre infolettre

S'abonner