La Fabrique Culturelle

Scène nationale du son

Scène nationale du son

Découvrez les nouvelles créations de la Scène nationale du son, un espace numérique pour les arts vivants qui donne à entendre la dramaturgie contemporaine. Propulsé par Transistor Média en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec.

33 épisodes

Okinum (4/4)

En langue anishnabemowin, Okinum signifie «barrage». Inspiré par le rêve récurrent d'un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l’intuition. La parole se libère pour remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour naviguer au travers des différentes facettes d'une identité multiple.

Texte et interprétation: Émilie Monnet
Avec les voix de: Véronique Thusky, Thérèse Thelesh Bégin, Craig Commanda, Amanda Roy et Alexandre Nequado
Conception sonore: Jackie Gallant
Réalisation: Scène nationale du son
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son + Onishka + Théâtre autochtone du Centre national des Arts, en collaboration avec La Fabrique culturelle

20 avril 2021

Okinum (3/4)

En langue anishnabemowin, Okinum signifie «barrage». Inspiré par le rêve récurrent d'un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l’intuition. La parole se libère pour remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour naviguer au travers des différentes facettes d'une identité multiple.

Texte et interprétation: Émilie Monnet
Avec les voix de: Véronique Thusky, Thérèse Thelesh Bégin, Craig Commanda, Amanda Roy et Alexandre Nequado
Conception sonore: Jackie Gallant
Réalisation: Scène nationale du son
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son + Onishka + Théâtre autochtone du Centre national des Arts, en collaboration avec La Fabrique culturelle

20 avril 2021

Okinum (2/4)

En langue anishnabemowin, Okinum signifie «barrage». Inspiré par le rêve récurrent d'un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l’intuition. La parole se libère pour remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour naviguer au travers des différentes facettes d'une identité multiple.

Texte et interprétation: Émilie Monnet
Avec les voix de: Véronique Thusky, Thérèse Thelesh Bégin, Craig Commanda, Amanda Roy et Alexandre Nequado
Conception sonore: Jackie Gallant
Réalisation: Scène nationale du son
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son + Onishka + Théâtre autochtone du Centre national des Arts, en collaboration avec La Fabrique culturelle

20 avril 2021

Okinum (1/4)

En langue anishnabemowin, Okinum signifie «barrage». Inspiré par le rêve récurrent d'un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l’intuition. La parole se libère pour remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour naviguer au travers des différentes facettes d'une identité multiple.

Texte et interprétation: Émilie Monnet
Avec les voix de: Véronique Thusky, Thérèse Thelesh Bégin, Craig Commanda, Amanda Roy et Alexandre Nequado
Conception sonore: Jackie Gallant
Réalisation: Scène nationale du son
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son + Onishka + Théâtre autochtone du Centre national des Arts, en collaboration avec La Fabrique culturelle

20 avril 2021

Lettres à Grand-Mom (8/8): L’anniversaire de la mort de Maman

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

31 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (7/8): La bénédiction du conférencier

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

30 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (6/8): Lettre douce pour t’accompagner dans la solitude

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

29 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (5/8): La colère homosexuelle

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

28 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (4/8): Réparer le monde

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

27 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (3/8): J’ai gâché la messe

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

26 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (2/8): Chosen family

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

25 mars 2021

Lettres à Grand-Mom (1/8): Antoine, ce n’est pas quelqu’un sur qui on peut compter

Antoine Charbonneau-Demers écrit à sa grand-mère. Il espère ainsi l’accompagner dans le deuil de son mari emporté par la COVID-19. Tiraillé entre Montréal et Rouyn-Noranda, l’écrivain plonge dans son intimité pour réconcilier ses origines et ses ambitions. La colère homosexuelle éclate, la liste des amants s’allonge et le souvenir d’une mère morte refait surface. Avec l’aide de Dieu et de Mykalle Bielinski, Antoine souhaite guérir sa famille. La littérature autobiographique peut-elle réparer le monde?

Texte et interprétation: Antoine Charbonneau-Demers
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Mykalle Bielinski
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle

24 mars 2021

Pour réussir un poulet (4/4): C'est réglé?

Deux jeunes hommes, Carl et Steven, survivent tant bien que mal en ramassant du fer pour Mario Vaillancourt, le propriétaire des Galeries du Boulevard. Grossier, menaçant, l’individu semble avoir sur le feu des activités plutôt louches… En tentant d’améliorer leur sort, les deux amis s’enfoncent dans une spirale qui leur fait bouffer de plus en plus de misère.

Pour réussir un poulet illustre avec un humour cinglant le mal de vivre d’une frange de la société qui, à force de trimer dur pour une minable pitance, finit, au pied du mur, par sacrifier l’une de ses plus grandes richesses: ses valeurs.

Texte: Fabien Cloutier
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Valaire
Distribution: Denis Bernard, Gabrielle Côté, Guillaume Cyr, Marie Michaud et Hubert Proulx
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son et Théâtre de La Manufacture, en collaboration avec La Fabrique culturelle

23 décembre 2020

Pour réussir un poulet (3/4): Les 400 premières caisses

Deux jeunes hommes, Carl et Steven, survivent tant bien que mal en ramassant du fer pour Mario Vaillancourt, le propriétaire des Galeries du Boulevard. Grossier, menaçant, l’individu semble avoir sur le feu des activités plutôt louches… En tentant d’améliorer leur sort, les deux amis s’enfoncent dans une spirale qui leur fait bouffer de plus en plus de misère.

Pour réussir un poulet illustre avec un humour cinglant le mal de vivre d’une frange de la société qui, à force de trimer dur pour une minable pitance, finit, au pied du mur, par sacrifier l’une de ses plus grandes richesses: ses valeurs.

Texte: Fabien Cloutier
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Valaire
Distribution: Denis Bernard, Gabrielle Côté, Guillaume Cyr, Marie Michaud et Hubert Proulx
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son et Théâtre de La Manufacture, en collaboration avec La Fabrique culturelle

23 décembre 2020

Pour réussir un poulet (2/4): Cucurrucucu Paloma

Deux jeunes hommes, Carl et Steven, survivent tant bien que mal en ramassant du fer pour Mario Vaillancourt, le propriétaire des Galeries du Boulevard. Grossier, menaçant, l’individu semble avoir sur le feu des activités plutôt louches… En tentant d’améliorer leur sort, les deux amis s’enfoncent dans une spirale qui leur fait bouffer de plus en plus de misère.

Pour réussir un poulet illustre avec un humour cinglant le mal de vivre d’une frange de la société qui, à force de trimer dur pour une minable pitance, finit, au pied du mur, par sacrifier l’une de ses plus grandes richesses: ses valeurs.

Texte: Fabien Cloutier
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Valaire
Distribution: Denis Bernard, Gabrielle Côté, Guillaume Cyr, Marie Michaud et Hubert Proulx
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son et Théâtre de La Manufacture, en collaboration avec La Fabrique culturelle

23 décembre 2020

Pour réussir un poulet (1/4): On est c'qu'on mange

Deux jeunes hommes, Carl et Steven, survivent tant bien que mal en ramassant du fer pour Mario Vaillancourt, le propriétaire des Galeries du Boulevard. Grossier, menaçant, l’individu semble avoir sur le feu des activités plutôt louches… En tentant d’améliorer leur sort, les deux amis s’enfoncent dans une spirale qui leur fait bouffer de plus en plus de misère.

Pour réussir un poulet illustre avec un humour cinglant le mal de vivre d’une frange de la société qui, à force de trimer dur pour une minable pitance, finit, au pied du mur, par sacrifier l’une de ses plus grandes richesses: ses valeurs.

Texte: Fabien Cloutier
Réalisation et conception: Scène nationale du son
Musique originale: Valaire
Distribution: Denis Bernard, Gabrielle Côté, Guillaume Cyr, Marie Michaud et Hubert Proulx
Production exécutive: Stéphanie Laurin
Production: Scène nationale du son et Théâtre de La Manufacture, en collaboration avec La Fabrique culturelle

23 décembre 2020

La Queens (4/4)

L’implacable Marie-Élizabeth n’hésite pas à rappeler à Sophie que c’est elle qui a le «gros bout du bâton», selon les conditions stipulées dans le testament. Malgré tous ses efforts, Sophie se retrouve au pied du mur... Elle trouve cependant un appui inespéré, mais les choses se corsent rapidement. 

Texte: Jean Marc Dalpé
Réalisation: Scène nationale du son
Musique originale: Larsen Lupin
Distribution: David Boutin, Marie-Thérèse Fortin, Alice Pascual, Dominique Quesnel et Hamidou Savadogo
Production: Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle et avec la participation du Théâtre de La Manufacture

18 décembre 2020

La Queens (3/4)

Ayant appris que Sophie cherche à déjouer ses plans pour acheter la Queens, Marcel essaie de se rapprocher de son mari, Moussa, pour s’en faire un allié. Moussa résiste, mais que veut-il vraiment? Caroline accepte de mettre Sophie en contact avec sa mère, qui est à Saint-Pétersbourg.

Texte: Jean Marc Dalpé
Réalisation: Scène nationale du son
Musique originale: Larsen Lupin
Distribution: David Boutin, Marie-Thérèse Fortin, Alice Pascual, Dominique Quesnel et Hamidou Savadogo
Production: Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle et avec la participation du Théâtre de La Manufacture

11 décembre 2020

La Queens (2/4)

Sophie découvre que c’est le cadet d’une famille d’entrepreneurs du coin, Marcel, qui a l’intention de racheter la Queens. Elle cherche à le convaincre de devenir copropriétaire avec elle, mais Marcel refuse. Sophie tente à nouveau, désespérément, de joindre sa sœur, et Caroline cherche à faire entendre raison à sa tante. Et puis la jeune femme fait une découverte qui la fragilise…

Texte: Jean Marc Dalpé
Réalisation: Scène nationale du son
Musique originale: Larsen Lupin
Distribution: David Boutin, Marie-Thérèse Fortin, Alice Pascual, Dominique Quesnel et Hamidou Savadogo
Production: Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle et avec la participation du Théâtre de La Manufacture

4 décembre 2020

La Queens (1/4)

La propriétaire de la Queens pousse son dernier soupir. Peu après sa mort, la cadette de ses filles, Sophie, qui veut conserver l’héritage familial, apprend que son aînée, Marie-Élizabeth, veut s’en départir. Comme cette pianiste de renommée internationale est en tournée, elle délègue sa fille avocate, Caroline, pour régler l’affaire. Caroline se rend compte rapidement que sa tante sera un obstacle de taille…

Texte: Jean Marc Dalpé
Réalisation: Scène nationale du son
Musique originale: Larsen Lupin
Distribution: David Boutin, Marie-Thérèse Fortin, Alice Pascual, Dominique Quesnel et Hamidou Savadogo
Production: Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle et avec la participation du Théâtre de La Manufacture

27 novembre 2020

Pour en finir avec Octobre?: Épilogue en direct

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Direction artistique: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte: Sébastien Ricard
Paroles: Margaret Atwood, Andrée Ferretti, Michel Garneau, Daniel Gadouas, Félix Leclerc, Raymond Lévesque, Jocelyne Robert, Francis Simard et une centaine de citoyens et citoyennes 
Voix: Miryam Amrouche, Margaux Auclair, Thomas Boudreault-Côté, Eva D’Aoust, Clément Desbiens, Laurent Fecteau-Nadeau, Brigitte Haentjens, Clémence Lavallée, Jacques Leblanc, Robert Lepage, Carla Mezquita-Honhon, Jérémie Michaud, Anthony Parent Castanha, Sébastien Ricard, Aude Seppey et Clara Vecchio
Réalisation et conception sonore: Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Musique: Bernard Falaise 
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec et le Conservatoire d’art dramatique de Québec

27 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (8/8): L'avocat du diable

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti 
Voix: Brigitte Haentjens, Pierre-Laval Pineault et Leïla Thibeault-Louchem
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

23 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (7/8): Le piège de Thucydide

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti 
Voix: Marc Béland et Brigitte Haentjens 
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

22 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (6/8): Pour en finir avec Octobre, vraiment?

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti et Francis Simard
Voix: Brigitte Haentjens, Mani Soleymanlou et Leïla Thibeault-Louchem
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

21 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (5/8): Une morale de la violence

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti et Jean Imbeault 
Voix: Brigitte Haentjens
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

20 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (4/8): Le champ de bataille

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti et Francis Simard
Voix: Brigitte Haentjens et Mani Soleymanlou 
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

19 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (3/8): Le ravissement de James R. Cross (suite)

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Andrée Ferretti et Félix Leclerc
Voix: Brigitte Haentjens et Leïla Thibeault-Louchem
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

18 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (2/8): Le ravissement de James R. Cross

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Michel Belleau, Andrée Ferretti et Francis Simard
Voix: Sylvie Drapeau, Brigitte Haentjens et Mani Soleymanlou 
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production : Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

17 octobre 2020

Pour en finir avec Octobre? (1/8): Je me souviens

Cinquante ans après la crise d’Octobre, Sébastien Ricard, entouré de complices artistiques, remonte aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise d'aujourd’hui et chercher ce qui, de cette crise, perdure, résonne et nous définit encore. Suivant le fil de sa réflexion, il nous invite à plonger avec lui dans la parole personnelle et parfois méconnue de ceux et celles qui l’ont vécue. 

Idéation: Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard
Texte et narration: Sébastien Ricard
Paroles: Michel Belleau, Andrée Ferretti et Louis Hébert
Voix: Marc Beaupré, Brigitte Haentjens et Jean Lapointe
Musique: Bernard Falaise, Pierre Antoine Lafon Simard, François Larivière et Julien Morissette
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production : Regroupement citoyen pour le Moulin à Paroles + Sibyllines/Théâtre de création + Scène nationale du son + Le Diamant + Québec en toutes lettres, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

16 octobre 2020

Le peintre des madones (4/4)

Le peintre des madones se situe en pleine épidémie de la grippe espagnole, à la fin de la Première Guerre mondiale. Un jeune prêtre du Lac-Saint-Jean commande à un peintre italien une fresque en hommage à la Vierge, censée protéger la population de la maladie. L’arrivée d’Alessandro, jeune et séduisant, déclenchera extases et soupçons, remous et mensonges, dans la ville comme dans le cœur des filles. Ainsi se révèlent peu à peu les personnages dans ce qu’ils ont de plus secret.

Texte: Michel Marc Bouchard
Musique originale: Klô Pelgag
Distribution: Émilie Bibeau, Catherine Brunet, Marilyn Castonguay, Yves Jacques, Théodore Pellerin, Mylène St-Sauveur et Lorenzo Sterzi
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Théâtre du Nouveau Monde et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

28 septembre 2020

Le peintre des madones (3/4)

Le peintre des madones se situe en pleine épidémie de la grippe espagnole, à la fin de la Première Guerre mondiale. Un jeune prêtre du Lac-Saint-Jean commande à un peintre italien une fresque en hommage à la Vierge, censée protéger la population de la maladie. L’arrivée d’Alessandro, jeune et séduisant, déclenchera extases et soupçons, remous et mensonges, dans la ville comme dans le cœur des filles. Ainsi se révèlent peu à peu les personnages dans ce qu’ils ont de plus secret.

Texte: Michel Marc Bouchard
Musique originale: Klô Pelgag
Distribution: Émilie Bibeau, Catherine Brunet, Marilyn Castonguay, Yves Jacques, Théodore Pellerin, Mylène St-Sauveur et Lorenzo Sterzi
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Théâtre du Nouveau Monde et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

21 septembre 2020

Le peintre des madones (2/4)

Le peintre des madones se situe en pleine épidémie de la grippe espagnole, à la fin de la Première Guerre mondiale. Un jeune prêtre du Lac-Saint-Jean commande à un peintre italien une fresque en hommage à la Vierge, censée protéger la population de la maladie. L’arrivée d’Alessandro, jeune et séduisant, déclenchera extases et soupçons, remous et mensonges, dans la ville comme dans le cœur des filles. Ainsi se révèlent peu à peu les personnages dans ce qu’ils ont de plus secret.

Texte: Michel Marc Bouchard
Musique originale: Klô Pelgag
Distribution: Émilie Bibeau, Catherine Brunet, Marilyn Castonguay, Yves Jacques, Théodore Pellerin, Mylène St-Sauveur et Lorenzo Sterzi
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore : François Larivière
Production: Théâtre du Nouveau Monde et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

14 septembre 2020

Le peintre des madones (1/4)

Le peintre des madones se situe en pleine épidémie de la grippe espagnole, à la fin de la Première Guerre mondiale. Un jeune prêtre du Lac-Saint-Jean commande à un peintre italien une fresque en hommage à la Vierge, censée protéger la population de la maladie. L’arrivée d’Alessandro, jeune et séduisant, déclenchera extases et soupçons, remous et mensonges, dans la ville comme dans le cœur des filles. Ainsi se révèlent peu à peu les personnages dans ce qu’ils ont de plus secret.

Texte: Michel Marc Bouchard
Musique originale: Klô Pelgag
Distribution: Émilie Bibeau, Catherine Brunet, Marilyn Castonguay, Yves Jacques, Théodore Pellerin, Mylène St-Sauveur et Lorenzo Sterzi
Réalisation: Pierre Antoine Lafon Simard et Julien Morissette
Conception sonore: François Larivière
Production: Théâtre du Nouveau Monde et Scène nationale du son, en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec

14 septembre 2020