La Fabrique Culturelle

Poésies autochtones en mouvement

Territoires hybrides

Culture, identité, nature et intimité se bousculent doucement dans cette série de cinédanse consacrée aux voix autochtones. Les quatre courts métrages suivants expriment des réalités distinctes qui génèrent l’empathie, le tout à travers des visions urbaines, poétiques ou politiques.

Ancrées dans l’immensité de la nature ou les défis concrets du quotidien, les images portent des messages forts qui nous ébranlent. La danse tient ici un rôle discret, parfois secondaire, et pourtant indispensable: c’est par le corps et ses mouvements, infimes ou amples, que les artistes de cette série nous font part de ce qui les habite. Une rencontre humaine, sincère et puissante, avec des paroles artistiques à surveiller!

Ivanie Aubin-Malo, danseuse chorégraphe wolastoqey et québécoise, nous livre quatre poèmes en réponse à son visionnement des courts métrages chorégraphiques de cette série: KijâtaiBalmoral HotelPetit Animal et Wamin (La Pomme)Il s’agit d’un écho sensible qui amplifie la portée des œuvres, créant un dialogue artistique en différé.

La plateforme Regards Hybrides, une initiative de Mandoline Hybride, a pour mandat de favoriser l’articulation, le développement et le rayonnement des pratiques artistiques liant danse et cinéma. Ces courts métrages sont disponibles jusqu’au 11 février 2021 inclusivement.

Kijâtai

Kijâtai, qui signifie «ensoleillé avec un ciel bleu», se perd dans ses pensées pour mieux se retrouver et se réapproprier sa langue oubliée.

Ma boîte vocale est pleine.
Pleine d’amour,
De territoire,
De souvenirs.
Du lac Simon à Montréal,
Je réentends les voix qui ont précédé.
Le tambour et les cœurs s’alignent pour m’ouvrir le chemin…
Me guider vers les mémoires égarés.
Laissez-moi un message,
Je les inviterai tout près de l’eau,
Dans l’air au parfum de sauge.

 ► Ivanie Aubin-Malo

Un film de Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo + Wapikoni mobile
Canada | 2019 | 4 min 30 sec

Balmoral Hotel

Une danse dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver sert de métaphore poignante pour la vie d’une travailleuse du sexe autochtone.

Le corbeau danse.
La Tache noire,
Quelque part dans l’identité,
Bat des ailes…
Le battement des cœurs de rues
Trouvent refuge
Au Balmoral Hotel.

 ► Ivanie Aubin-Malo

Un film de Wayne Wapeemukwa
2015 | Canada | 10 min

Petit Animal

«Je pense que j’ai déjà été un arbre.
Silencieux, qui écoute et est témoin de plein de vies qui croisent son chemin.»

Dans le silence,
Je n’entends plus que toi.
Dans le calme,
J’accepte tes puissants grondements
À travers tes nombreux mystères,
J’accueille les élans de clarté.

► Ivanie Aubin-Malo

 

Un film de Flamant + Ivanie Aubin-Malo
Canada | 2017 | 3 min

Wamin (La Pomme)

Wamin signifie «pomme» en atikamekw. Rouge à l’extérieur, blanc à l’intérieur. Il s’agit d’une insulte envers les personnes qui quittent leur communauté pour aller vivre en ville. Une jeune Atikamekw montre que vivre en dehors de sa réserve ne fait pas d’elle une autre personne que celle qu’elle est vraiment.

La couleur colle à mes mains.
Elle voile mes empreintes
Régulièrement,
Je m’enlève cette étrange pelure.
Du cœur à la pointe des sépales,
Celle que vous nommez Wamin
N’a jamais quitté du regard
Le fruit qu’elle choisit de devenir.

► Ivanie Aubin-Malo

Un film de Katherine Nequado + Wapikoni mobile
Canada | 2018 | 2 min 30 sec