La Fabrique Culturelle

Prescription musicale numéro 1

Une chanson par jour éloigne le médecin pour toujours

Les éclosions musicales ont été nombreuses durant les dernières semaines; comme quoi la vie trouve toujours son chemin. Et nous voici, culottes courtes et petite laine, au mois de mai après le dur hiver, sortant bras nus dans la lumière pour entonner l’hymne au printemps de Félix Leclerc! Pourquoi ne pas accompagner nos premiers pas de bons rythmes québécois? Voici la première de quatre prescriptions musicales; quatre corpus d’œuvres qui ont fleuri pendant que personne ne regardait, et dont la posologie serait: «Écoute ça rien qu’en masse»! Nous avons tout rassemblé dans une belle liste de lecture Spotify. Bon printemps musical!

Commençons la semaine en écoutant P’tit Belliveau et Income Tax, de l’album Greatest Hits Vol​. ​1, en rêvant de tous les endroits où il sera possible de «”blower” friggin 200 $» sous peu…

Difficile d’écouter la nouvelle chanson de Radio Radio par un petit mardi, quoique les dernières semaines aient pour le moins démocratisé l’apéro… Last call!

Mercredi, tant qu’à attendre que ça pète, nous passerons un bon moment avec Les Chiens de Ruelles et la chanson Apocalypse, premier simple du prochain album de cette formation: Folie volontaire.

Quand surgit l’ennui le jeudi, Klô Pelgag et sa belle chanson J’aurai les cheveux longs sont pas mal d’adon. Sur son album Notre​-​Dame​-​des​-​Sept​-​Douleurs, à paraître le 26 juin.

Dave Chose rocke ton vendredi, avec les chansons Poffes et De l’inconvénient d’être né… Drôle d’idée de lire du Cioran en confinement, coudonc.

Anachnid éveille doucement la fièvre du samedi avec sa chanson Braids, tirée de son nouvel album, Dreamweaver.

Le dimanche a souvent le chic de ramener sur Terre. Ça résonne avec la chanson Out of Touch, de Beyries.

Écoutez la liste de lecture complète par ici: