La Fabrique Culturelle

5 romans pour les grand(e)s romantiques

Pas besoin d’être fleur bleue pour apprécier une bonne histoire d’amour! Avec ces romans, préparez-vous à vivre des montagnes russes d’émotions. Psssst: les gars, vous êtes aussi les bienvenus!

Ma vie de gâteau sec

Par Elizabeth Baril-Lessard (Les Malins)

Pour Louane, la danse, c’est toute sa vie. Danser est ce qui lui permet de se sentir bien, de se sentir forte, de se sentir à sa place. Mais, un jour, lors d’un spectacle devant des centaines de personnes, sa gorge s’assèche, sa vision se brouille, son cœur bat à tout rompre… et elle s’effondre. Quelques rendez-vous chez le médecin plus tard, on lui accole l’étiquette de trouble anxieux. Louane tombe de haut: elle n’a d’autre choix que d’abandonner sa passion. Devant occuper les heures de cours habituellement réservées à la danse par autre chose, elle se réfugie à contrecoeur à la bibliothèque. Elle est loin de se douter qu’elle y rencontrera Théo, un autre laissé-pour-compte. Lui a la tête pleine d’idées, tandis que Louane s’est toujours concentrée sur une seule facette de sa personnalité. À travers cette amitié, ces deux incompris apprendront à redéfinir leur identité et à s’ouvrir à de nouveaux horizons.

La théorie de l’amour et du bilinguisme

Par Isabelle Grenier (Hurtubise)

Alicia se passionne pour la psychologie: elle adore tenter de démystifier l’âme humaine et de décrypter ses nombreux tourments — les siens comme ceux des autres. Elle sera servie lors de son séjour à Vancouver, où elle fera sa toute dernière année du secondaire en immersion anglaise. Une famille d’accueil hors du commun, des cours de théâtre intensifs, des rencontres marquantes, des amours naissantes… Sortir de sa zone de confort lui fera vivre de fortes émotions! C’est d’abord en analysant son entourage et ses expériences qu’Alicia trouvera une forme de réconfort — comme une façon de rester en contrôle de la situation —, mais elle réalisera, au fil du temps, que c’est en sortant de sa bulle qu’elle vivra les plus belles aventures…

Dans le cœur de Florence

Par Lucie Bergeron, ill. de Arassay Hilario Reyes (Soulières éditeur)

Florence a 16 ans. Pas d’amis, pas d’amoureux. Mais elle écrit. Elle passe tout son temps à écrire dans son cahier, à imaginer, inventer et créer. Quand elle n’écrit pas, ses idées se bousculent comme une rivière en crue. Son écriture est fougueuse, déliée, pas encore domptée. Le rythme de l’urgence. Florence écrit comme elle pense. À la maison, rien n’est simple pour Florence, et elle riposte. Coups de gueule, insolence, provocation… Elle trouve refuge sur la grève, happée par le paysage sauvage de Charlevoix. Elle parle à sa mère, qui n’est plus là. Les épaules appuyées contre la montagne, le cœur sur le rivage. Des garçons gravitent autour d’elle: Manu, Toby, le bluesman… Florence les évite, les désire, les repousse. Seule la création lui permet de garder son équilibre, à cet âge où l’avenir ressemble à un banc de brume. Son cahier d’écriture, dont elle ne se sépare jamais, est sa bouée. Or, elle le perd… et tout bascule. Poussée dans le vide sans parachute, elle ira jusqu’au bout dans l’affirmation de sa création.

M’étendre sur l’asphalte

Par Julie Bosman (Leméac)

En 1982, Julie a 12 ans. Amatrice finie de Starmania, de Diane Dufresne et de David Bowie, elle mène une vie paisible dans une banlieue rurale de la Rive-Sud enclavée entre montagne, raffinerie et rivière. Son univers bascule quand elle éprouve un premier grand chagrin à la suite de la mort tragique d’un ami et un premier grand amour avec un garçon trop vieux pour elle. Ces deux événements marquants lui feront perdre ses repères et l’innocence de l’enfance, au moment où elle s’apprête à entrer au secondaire.

 

Fé verte

Par Amélie Dumoulin (Québec Amérique)

Et c’est ici que mon cœur explose… Cause du décès: un Post-it rose, collé sur la vitre de la porte du salon de coiffure Rosa. «Fermé pour des raisons amoureuses.» Condamnée pour l’été à la «survie en campagne», Fé, ado née sur le bitume, fait face à de nouveaux défis: amour à distance, premier emploi, rénovations chaotiques… Enfermée dans sa roulotte kitsch, elle rédige quelques chroniques et rêvasse en pensant à l’énigmatique fille Fantôme, à l’épais de chat Bovril et à la ville où elle a laissé son cœur. Quand le décor change, est-ce qu’on change nous aussi?


À propos de Communication-Jeunesse

Communication-Jeunesse (CJ) est un organisme culturel d’envergure nationale et à but non lucratif. Fondé en 1971, CJ poursuit encore aujourd’hui sa mission avec passion: permettre aux jeunes de développer le plaisir de lire et faire la promotion de la littérature jeunesse québécoise et franco-canadienne.