La Fabrique Culturelle

Stéréo #LaFab: trois voix féminines qui annoncent le printemps

Entre rock, électro et expérimental, ces trois femmes talentueuses nous offrent de la musique aussi accrocheuse qu’intelligente.

Lydia Képinski – Premier juin


On savait que la grande gagnante des Francouvertes 2017, avec sa dégaine nonchalante et légèrement baveuse, ne nous décevrait pas. La voilà donc avec Premier juin, un album à la hauteur de son excentricité et son étrangeté (qu’on adore!). Entre chansons presque dansantes (360 jours, Maïa, Premier juin) et complaintes graves et sombres (Les routes indolores, Pie-IX), elle nous offre huit solides pièces extrêmement bien ficelées. On retrouve avec plaisir celle qui nous a charmés dès les premières notes de son EP avec sa voix aux intonations à la fois douces, cassées et même, parfois, carrément dissonantes. Branchez-vous sans attendre sur ce premier disque qui en a dedans.

Camaromance- Chasing Clouds


C’est planant, envoûtant et élégant: la musique de Camaromance revient dans nos oreilles après plusieurs années d’absence. Et c’est une excellente nouvelle.

Chaque pièce, qui semble déposée avec délicatesse au creux de nos mains, nous fait entrer dans un mode introspectif, mais qui n’est ni sombre ni déprimant. Au contraire, c’est lumineux et doux, caressant même. Évidemment, la voix de Martine Groulx – limpide, aérienne – n’est pas étrangère à cette sensation, fort agréable, d’être bercé.e doucement. Un disque qui calme et qui réconcilie avec les moments plus moches de la vie.

Fria Moeras – La peur des animaux


L’an dernier, quand on a écouté ses premiers extraits sur Bandcamp, on s’est dit: tiens, cette fille a vraiment du talent. On s’est même déplacé pour faire une petite session #LaFab au comptoir Emmaüs à Québec pour l’entendre nous interpréter La peur des animaux. Et c’est en ce mois d’avril frisquet qu’elle fait paraître son premier EP du même nom. Avec sa voix, dont les intonations nous rappelleront parfois Klô Pelgag (c’est tout un compliment, parce qu’on l’aime fort!), la jeune femme nous invite à nous faufiler les oreilles entre quatre pièces pop rock accrocheuses qui laissent présager de jolis potentiels vers d’oreille. À découvrir sans faute.

Et vous, quelles sont vos trouvailles musicales du mois?