La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle

Dossier

Marionnettistes d’expériences |Théâtre Dame de la dame cœur

C’est avec l’énergie et le même élan initial de créativité que Le Théâtre de la Dame de cœur poursuit sa programmation grandiose ! Jeunes et moins jeunes seront soufflés par les marionnettes surdimensionnées jouant dans un décor féerique près de la rivière Noire à Upton en Montérégie. Voici notre dossier qui vous permet un regard d’hier à aujourd’hui sur l’ascension de ce théâtre unique et admirable. Soyez-y dès le 5 juillet!

8 juillet 2016

La petite histoire d’un site unique

Au milieu du 19e siècle, un riche marchand new-yorkais, Anthony MacEvilla, construit un moulin à farine et un moulin à scie sur les terres qui sont aujourd’hui le domaine de la Dame de Cœur. Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur.
Au milieu du 19e siècle, un riche marchand new-yorkais, Anthony MacEvilla, construit un moulin à farine et un moulin à scie sur les terres qui sont aujourd’hui le domaine de la Dame de Cœur.
Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur.

Au fil des ans, le Théâtre de la Dame de Cœur a élaboré un concept unique en Amérique du Nord : une salle de spectacle extérieure avec sièges pivotants qui permettent de suivre l’action sur 270 degrés, et dont les dossiers sont munis de bretelles chauffantes pour garder le spectateur au chaud! Il faut savoir que lorsque Richard Blackburn et son équipe débarquent sur le site en 1978, ça ne ressemble pas du tout à ce qu’on peut admirer aujourd’hui!

Après avoir réalisé une première production à la Bibliothèque nationale de Montréal en 1975, l’équipe ressent le besoin de se produire en région. Les comédiens s’installent à Roxton Falls en 1976, dans la salle d’un terrain de camping, pour y présenter des spectacles durant deux étés consécutifs.

En 1978, le groupe trouve un site ancestral situé à Upton, en Montérégie. Durant les premières années, la troupe se produit dans le Vieux Moulin où elle a aménagé un théâtre de 150 places. Depuis 1990, les immeubles du domaine sont administrés par la Corporation honorifique agréée propriétaire des établissements ancestraux d’Upton (CHAPEAU). Cette corporation a été mise sur pied par la Société Culturelle du Lys inc. et veille à financer la construction d’infrastructures sur le site.

L’enceinte du Théâtre de la Dame de Cœur vu de l’eau. Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur.
L’enceinte du Théâtre de la Dame de Cœur vu de l’eau. Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur.

Aux infrastructures ancestrales s’ajoutent les constructions de la salle de spectacle (1987), un deuxième atelier de production (1991), un immense toit, réalisé par l’architecte Pierre Thibault, qui protège la salle de spectacle de la pluie (1995) et le Centre d’Interprétation des Marionnettes (2003). Aujourd’hui, le domaine de la Dame de Cœur fait 15 hectares et est doté de 9 bâtiments totalisant 24 250 pieds carrés de superficie.

EN VIDÉO

Les âmes derrière les marionnettes

Le succès du Théâtre de la Dame de Cœur passe par le génie collectif de l’équipe. Tous les professionnels qui désirent exercer le métier de marionnettiste au TDC doivent avoir suivi un stage de formation pour les initier aux techniques de manipulation développées au théâtre. Le programme a été élaboré par des spécialistes en « médecine sportive » afin de permettre aux manipulateurs d’atteindre une haute performance physique et artistique en surmontant les contraintes physiques de la surdimension des éléments. « Nous avons aussi fait appel à des finissants de l’Université de Sherbrooke en génie mécanique qui nous ont fait faire un pas de géant », souligne­­ Richard Blackburn directeur général et artistique.

À l'été 1979, à l’occasion d’une fête populaire organisée par la population d’Upton, la troupe met au point un spectacle de marionnettes géantes qui se déroule sur l’eau. C’est à partir de ce moment que ce type de dramaturgie éclectique et allégorique devient la ligne maîtresse de la compagnie.
À l’été 1979, à l’occasion d’une fête populaire organisée par la population d’Upton, la troupe met au point un spectacle de marionnettes géantes qui se déroule sur l’eau. C’est à partir de ce moment que ce type de dramaturgie éclectique et allégorique devient la ligne maîtresse de la compagnie.

Malgré toutes les techniques et les composantes, les artistes interprètes au Théâtre de la Dame de Cœur ont de grandes qualités de conteur et d’indéniables habiletés gestuelles qui permettent de retenir l’attention d’un public de tous âges. Ils sont les âmes derrière les marionnettes, ceux qui font opérer la magie.

EN VIDÉO

De l’idée jusqu’à la scène

Le Théâtre de la Dame de Cœur crée ses spectacles de toutes pièces (scénario, maquettage, fabrication des marionnettes et des décors, ingénierie, éclairage, son, musique et formation des marionnettistes, etc.). La prochaine vidéo vous propose une incursion dans la création de la pièce Les Géants de l’Étang. Cette pièce, présentée tout l’été raconte l’histoire d’une chenille maléfique.

EN VIDÉO

Le TDC à l’étranger

Durant les quatre dernières décennies, c’est plus de 82 productions théâtrales que le Théâtre de la Dame de cœur a conçues, la plupart ayant été présentées à Upton en Montérégie, mais également un peu partout sur la planète. Le théâtre a rayonné au en Chine, au Japon, en Norvège, et au Mexique. Son spectacle Harmonie, a été présenté dans le cadre de l’Exposition universelle au Japon en 2005 et traduit en cinq langues par la suite.

Débutée en 2003, la pièce Harmonie permet au Théâtre de la Dame de Cœur de rayonner sur la planète. Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur
Débutée en 2003, la pièce Harmonie permet au Théâtre de la Dame de Cœur de rayonner sur la planète. Crédit photo : archives du Théâtre de la Dame de Cœur

Le pont entre l’humain et la machine

Le Théâtre de la Dame de Coeur est très proactif dans le domaine de la recherche et de l’innovation. La compagnie a mis au point des marionnettes surdimensionnées mesurant jusqu’à 35 pieds de haut et jusqu’à 49 pieds de large. Les membres de ces marionnettes sont articulés et le TDC doit régulièrement utiliser des chariots élévateurs ou des camions hydrauliques à bras articulé pour manipuler ces marionnettes lors des spectacles. Le TDC a également conçu un harnais que portent les marionnettistes et qui permet le déplacement de l’énergie humaine du manipulateur vers sa marionnette. Au cours de son existence, la compagnie n’a cessé de peaufiner ce harnais, afin d’en créer une version optimale.

EN VIDÉO

Les Géants de l’Étang

La toute nouvelle création, Les Géants de l’Étang, présentée cet été à Upton, est composée d’une quinzaine de marionnettes géantes et s’adresse à toute la famille.

Tout est sens dessus dessous dans notre étang ! Une gigantesque chenille sème la terreur dans une fourmilière, les papillons veulent se changer en fourmis, les appâts narguent les poissons et les oiseaux déambulent parmi nous… Mais surtout, trois audacieuses chenilles partent en quête d’une destinée améliorée!

EN VIDÉO

« Cette année­­, notre spectacle est très coloré, extravagant et spectaculaire. C’est drôle, extrêmement drôle! La salle a été modifiée parce qu’il y a beaucoup d’interventions de marionnettes géantes dans le public, à travers les gens, » raconte le directeur général et artistique, Richard Blackburn.

La convergence des talents

L'équipe 2016 du TDC
L’équipe 2016 du TDC

« La synergie de l’équipe et la convergence des talents sur nos projets, ça reste pour moi quelque chose de magique » – Richard Blackburn, directeur général et artistique du Théâtre de la Dame de Cœur

_____________________

Recherche et rédaction du dossier : Pascal Gervais, coordonnateur à la Fabrique culturelle en Estrie et Montérégie.

 

Recevez notre infolettre

S'abonner