La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Littérature

Parle-Blanc | Le sens des mots d’Elena Stoodley

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

8 août 2017

Avec un prénom espagnol, un nom anglais et des origines haïtiennes, l’auteure-compositrice-interprète montréalaise Elena Stoodley s’exprime à travers son texte réaliste et touchant Parle-Blanc.

« À quel moment Speak White est-il devenu Parle- Blanc ? » On accompagne Elena dans ses réflexions et ses interrogations avec douceur et sincérité.

J'ai un prénom hispanophone, María Elena avec un petit accent sur le í, que le gouvernement a effacé quand on a dû refaire nos actes de naissances - je crois - en 2002. J’ai un nom de famille anglais, « Stoodley » issu d’un petit village de farfadets au sud de l’Angleterre - que j’ai visité l’an passé. Mes pensées parlent français, mais mon cœur vibre sur un rythme créole. ― Parle-Blanc, Elena Stoodley, 2017

Simples et éloquents, les mots d’Elena méritent d’être entendus.

Elena Stoodley est une auteure compositrice interprète. Elle explore les diverses facettes de sa voix à l’aide de boucles vocales qu’elle utilise comme instrumentalisation. Une musique qu’elle nomme Loopacappella. Elle voulait être comédienne avant de penser à la musique, mais la composition l’a emportée… (Source : Jamais Lu)

Pour consulter le texte complet : Jamais Lu

https://fr-ca.facebook.com/ElenaStoodley/

Crédits

Coordination : Myriam Lablond et Virginie Lamontagne

Réalisation, caméra et montage : Jérémie Battaglia

Crédits-Œuvres : Parle-Blanc, Elena Stoodley, 2017

Remerciements : Elena Stoodley pour son aide au montage sonore

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner