La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Taka, un Nippon chez les Madelinots

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

28 avril 2017

Le Japon et les Îles-de-la-Madeleine, la même chose? Takanori Serikawa, artiste peintre japonais au succès international, est amoureux de son archipel d'adoption. Rencontre avec un des secrets les mieux gardés des Îles.

L'artiste, au parcours passionnant, a décidé de se consacrer à la peinture à l'huile dès l'âge de 18 ans. Ayant quitté le Japon en 1975, il a aussi vécu à Paris, où il apprit le français et s’est ensuite installé à Montréal.

C'est en 2004 qu'il visite les Îles-de-la-Madeleine pour la première fois et qu'il décide d'y déménager.

Aux Îles, Taka fut d'abord connu pour sa délicieuse cuisine en étant propriétaire d’un « bed and dinner », offrant donc aux touristes de passage le gîte et le souper. Le gîte est ensuite devenu un restaurant intime très réputé. Malgré le succès, Taka décide de fermer son restaurant pour se consacrer uniquement à son premier métier, celui de peintre.

Il travaille présentement à la production de paysages des Îles en vue d'une exposition qui aura lieu au Japon à l'automne 2018. Celui-ci se qualifie lui-même de « old school » puisqu’il ne prend jamais de photographies de ses paysages. Pour lui, il est primordial de sortir et de marcher, pour sentir et communiquer avec la nature. Il fait ses croquis sur place et ajoute de la couleur à l'aquarelle une fois rendu dans son atelier. Ensuite, un le travail à l'huile débute, un processus qui s’échelonne sur une année. Un des endroits préférés de Taka est l'Île aux Goélands qu’il peint et repeint sans cesse, au fil des saisons, des couleurs et des changements de lumière. 

http://www.reseaumuseal-im.org/creations_insulaires_ws88903.wsbl

Crédits

Réalisation : Estelle Marcoux

Caméra : Julien Leblanc; Estelle Marcoux

Montage : Julien Leblanc

Crédits : Œuvres variées, Takanori Serikawa

Remerciements : Tourisme Îles de la Madeleine; Arrimage corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner