La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Crédit photo : Philippe Clément

Crédit photo : Philippe Clément

1 / 2

Crédit photo : Philippe Clément

Crédit photo : Philippe Clément

2 / 2

Musique

Une première finale remplie de diversité, de talent et de plaisir

Reporters en spectacle - RIASQ Montréal

25 mars 2014

Samedi, 8 mars 2014, 19 h 25. Nous sommes au Cégep du Vieux Montréal pour la première Finale régionale du plus important concours des arts de la scène du milieu collégial : le concours Cégeps en spectacle.

En coulisse, les participants sont fébriles, plusieurs en sont à leur première expérience sur une scène. Une première fois à performer devant une salle comble, prête à les entendre, à les voir, à ressentir leur émotion. Parmi les 11 groupes et participants, seulement deux se rendront à la grande finale du concours : la Finale nationale. Lorsque l’on pense aux artistes québécois qui gagnent leur vie de leur art et qui ont passé par le tremplin de Cégeps en spectacle, on réalise que ce n’est pas rien. Cela peut être le changement d’une vie. 19 h 30. Voilà, la soirée commence.

L’ouverture du spectacle débute avec Vincent Laberge du Cégep André-Laurendeau. Le titre de sa création musicale : Sans titre afin de laisser l’interprétation libre à l’auditeur sans l’influencer. En effet, sa prestation nous permet de nous imaginer nous-mêmes ce que cette pièce signifie, ce à quoi cela nous fait penser. Ensuite vient le tour de Michaëlle Richer du Collège André-Grasset. Elle nous présente ses œuvres originales. Une voix superbe, accompagnée de sa guitare. Vraiment, le spectacle débute en force. Pour la troisième performance de la soirée, la formation LÉA du Cégep du Vieux Montréal avec leur pièce Interlude. Puis, c’est Marie-Aude Picard-Turcot de l’École de musique Vincent-d’Indy avec son interprétation unique de la chanson Papaoutai de Stromae qui devient la quatrième prestation.

 

On passe maintenant de la musique à la danse avec David-Alexandre Chartier du Cégep Marie-Victorin. Sa création, Ninja, ne passe pas inaperçue. Une technique pratiquement sans failles et une énergie contagieuse, voilà ce qui résume bien sa prestation.

 

http://www.riasq.qc.ca

Signaler un abus

Commentaires

User

Reporters en spectacle - RIASQ — Le 2 avril 2014 à 9 h 45

Pour lire la suite : http://www.riasq.qc.ca/autres_projets/reporters_en_spectacle/documents/CESMontreal.pdf

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner