La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Multi

Une école accueille un artiste | Un pont entre les Autochtones et l’Acadie

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

21 avril 2017

Manon Lacelle, conteuse, propose aux étudiants de l’École Polyvalente des Îles-de-la-Madeleine une quête identitaire empreinte de sagesse amérindienne et d'expression artistique. 

Entre les Premières Nations et l'Acadie, il n'y a qu'un fil, un fil de soi. 
Manon Lacelle

Avec cette démarche, l’artiste souhaite bâtir un pont entre le peuple madelinot, ces Acadiens québécois vivant sur une île et les Premières Nations, peuple vivant souvent sur une réserve, un peu comme sur une ile en plein continent. Deux réalités, une même insularité.

Ce projet, intitulé L’nu’k Cady (Peuple de la terre fertile), réunit 250 étudiants en français, en arts plastiques et en éducation des adultes. C’est donc par l’écriture, l’illustration, la danse et les percussions, que ces derniers ont pu vivre cette quête  leur permettant de créer un sentiment d'attachement et d'appartenance à toutes formes de traditions

Pour cette aventure, Manon Lacelle s’est entourée de précieux collaborateurs. La conteuse et porteuse de tradition orale Élaine Richard, la chorégraphe et danseuse Cindy Mae Arsenault et le percussionniste Claude Bourque ont tour à tour apporté leur touche de magie à L’nu’k Cady.

Le projet culminera par une performance, mardi le 25 avril prochain.

Mi’kmaq Winguejgwj c’est le nom qu’on a donné à Manon Lacelle sur la réserve amérindienne d’Elsipogtog, « la petite femme blanche Mi’kmaq ».

Depuis plus de 20 ans Manon vit en toute amérindianité portant en elle toute la richesse des enseignements et de la sagesse amérindienne.

Elle a quelques flèches à son arc du côté artistique. D’abord auteure-compositrice-interprète, sept de ses textes font partie de l’album L’ombre de sa lumière de Solange Campagne. Elle a écrit pour le théâtre de manière exploratoire et sera récompensée pour son travail en voyant deux de ses textes présentés devant public et conservés dans les archives du Théâtre acadien.  

Elle monte maintenant sur scène avec ses contes dans l’esprit d’unir le Rouge et le Blanc vers la grande réconciliation.

Elle conte, raconte et chante, accompagnée de son tambour amérindien. Ses histoires sont universelles et amènent le public dans son Univers. Avec les petits, elle anime, contes au cœur et objets sacrés en mains.

Elle anime des ateliers, donne des conférences, enseigne la spiritualité amérindienne au Québec, en France et en Argentine

Source : Arrimage

Le volet Une école accueille un artiste ou un écrivain s'inscrit dans le cadre du programme La culture à l'école. Cette expérience en particulier a également été rendue possible grâce à la grande collaboration du Centre de formation aux adultes des Îles.

http://manonlacelle.weebly.com

Crédits

Coordination : Télé-Québec Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : Caroline Bujold; Janie Poirier

Réalisation : Estelle Marcoux

Caméra : Julien Leblanc, Estelle Marcoux

Montage: Julien Leblanc

Remerciements : Tourisme Îles de la Madeleine; Arrimage corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine; École polyvalente des îles, Élaine Richard

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

S'abonner à l'infolettre

  •  2.7K
  •  29
  •  0

Websérie reliée

Websérie

Une école accueille un artiste

Une école accueille un artiste

Quand le génie créatif des artistes rencontre l’imaginaire des jeunes étudiants, des projets fantastiques se développent dans les écoles du Québec. La websérie Une école accueille un artiste vous propose une incursion en classe pour découvrir jusqu’où peuvent mener les chemins de la création.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner