La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Re-lier pour Revivre

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Capitale-Nationale

19 avril 2017

À travers la création, toute personne peut exprimer une gamme d’émotions. L’artiste Gabrielle Bélanger a su inspirer des résidents de la Maison Revivre dont Pierre, homme écorché se dévoilant ici avec une grande générosité.

Gabrielle Bélanger, artiste visuelle, nous explique sa démarche :

La relation à l’autre et la création partagée constituent des laboratoires de recherche où mon travail prend racine. (…) Je cherche à me faire proche d’une communauté et à investir avec elle un processus de co-création. Elle m’offre une matière, je lui donne une forme, un assemblage, une mise en espace. Sérigraphie, peinture et photographie se rencontrent et des installations in situ prennent place.
Ultimement, je cherche à créer des liens. Je veux offrir l’opportunité d’une rencontre entre l’individu et son environnement, un lieu de médiation. Par la démarche de création, je désire initier un lien à soi, à l’autre, à la communauté et finalement, au monde. (Source : site web de Gabrielle Bélanger)

Après plusieurs ateliers, rencontres et discussions, Gabrielle Bélanger présente une exposition d’œuvres collaboratives avec Pierre et tous les autres : Re-lier. On peut la voir jusqu’au 28 avril à la Galerie de la Bibliothèque Gabrielle-Roy.  Au-delà des qualités artistiques bien réelles, se révèlent sur les murs les cicatrices et les élans d'espoir d'hommes sur la voie de la guérison. Touchant et inspirant.

Maison Revivre

Ayant pignon sur rue dans la basse-ville de Québec depuis 1978, la Maison Revivre accueille des hommes sans domicile fixe, leur offrant abri et accompagnement individuel.

https://belangergabrielle.wordpress.com/communique/

Crédits

Coordination Télé-Québec Capitale-Nationale : Marie-Claude Paradis, Pauline Bolduc

Réalisation : Marjorie Champagne

Montage : Mario Picard

Caméra : Franie-Éléonore Bernier

Crédits-œuvres :
Re-lier, une exposition de l’artiste visuelle Gabrielle Bélanger, réalisée avec la collaboration des résidents de la Maison Revivre.

Œuvre Le Festin blanc : Luc Archambault, 1998. 102 X 198 cm | Triptyque | 3 feuilles de 102 X 66 cm. Encres de Chine, fusain, pastels secs et médium doré sur papier Arches aquarelle 300 gr. Voir aussi Page de Luc Archambault sur La Fabrique culturelle.

Signaler un abus

Commentaires

User

Réjean Desrosiers — Le 23 avril 2017 à 8 h 45

Mon arme Ma poésie Mon âme Mon infini Je joue mon propre rôle Qui pousse mon cœur Je quitte l’existence composer Je triche toutes mes leçons apprises Je cours avec la langue musicale L’innocence de mes milieux Mon arme Ma poésie Mon âme Mon infini Je suis sur une scène muette Et j’intègre les colonnes de couleurs Un scénario de doux voyage Une promenade au centre de l’être Écrire c’est passé par la création C’est s’exprimer en s’inspirant Mon arme Ma poésie Mon âme Mon infini C’est le destin des dessins Au travers d’un double À travers la création Je m’inspire de mes racines écorchées J’en fais un assemblage émotif L’instabilité des rencontres Mon arme Ma poésie Mon âme Mon infini Les liens des lignes et des couleurs Me conjugue aux environnements qui décident Les bancs blancs brisent l’illusion Des plaques de résistance s’étirent en noir Dans une écriture linéaire Un espace pour apparaitre Mon arme Ma poésie Mon âme Mon infini Réjean Desrosiers © 2017 04 23 001

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner